Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Global Security Mag : Le Magazine Trimestriel sur la Sécurité, le stockage, la dématérialisation...

Global Security Mag est un magazine trimestriel sur le thème de la sécurité logique et physique publié et diffusé à 5.000 exemplaires.
Notre revue est une source d’information indispensable à tous les acteurs de la filière sécurité. Elle est destinée à tous les professionnels de la sécurité informatique et physique : RSSI, Risk Manager, DSI, Administrateurs Réseaux, etc. dans les entreprises et administrations de toute taille...
Notre publication propose un résumé de tous les articles en anglais.
Le magazine est aussi diffusé en version PDF.

Contactez-nous

Rapport sur l’état des attaques DDoS par A10 Networks

septembre 2020 par Marc Jacob

Il y a quelques semaines a eu lieu l’une des plus grandes attaques DDoS jamais enregistrées. Cette attaque par déni de service, qui visait une grande banque européenne, a généré 809 millions de paquets par seconde (Mpps). Il s’agit d’un nouveau record sur cette typologie d’attaque avec plus du double de paquets par seconde par rapport à ce qui a été observé jusqu’à présent.

A10 Networks, le spécialiste de la sécurisation des applications pour réseaux 5G et multi-cloud, a récemment dévoilé son deuxième rapport de 2020 sur l’état des attaques DDoS, basé sur environ 10 millions d’adresses sources uniques.

Ce rapport met en évidence les principales tendances des attaques DDoS et les trois principaux pays hébergeant des agents de botnet DDoS :

1. La Chine - 15%
2. Le Viêt Nam - 12%
3. Taïwan - 9%

Parmi les pays ci-dessus, les principaux ASN (Autonomus System Number) hébergeant des agents de botnet DDoS sont :
1. Chungwha Telecoms (Taïwan)
2. China Telecom
3. Chine Unicom CN
4. VNPT Corp (Vietnam)

L’une des principales conclusions du rapport met en lumière que des milliers de codes binaires malveillants sont déposés dans les systèmes, à la suite des différentes attaques et exploits basés sur les IoT. Parmi les familles de logiciels malveillants les plus fréquents au sein des attatques on peut citer la famille Gafgyt, Dark Nexus et la famille Mirai. Les noms de code relatifs à ces malwares étaient respectivement arm7, Cloud.x86, mmmmh.x86.

En approfondissant les caractéristiques et le comportement du code binaire le plus vu ce trimestre, "arm7", A10 Networks révèle que les types d’attaques se présentaient sous des formes variées (TCP floods, http floods, et UDP floods).


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants