Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Rapport « État des lieux de l’Internet » d’Akamai pour le 3ème trimestre 2015 : La vitesse moyenne de connexion au niveau mondial en hausse de 14%

décembre 2015 par Akamai

Akamai Technologies, Inc. publie son Rapport « État des lieux de l’Internet » du 3ème trimestre 2015. Établi à partir des données recueillies par Akamai Intelligent Platform™, ce rapport permet de mieux comprendre les principales statistiques mondiales, notamment les vitesses de connexion, l’adoption du haut débit, les interruptions Internet notables, l’épuisement d’adresses IPv4 et la mise en œuvre d’IPv6.

Des données et schémas extraits du Rapport « État des lieux de l’Internet » du 3ème trimestre 2015 sont également disponibles sur le site État des lieux de l’Internet d’Akamai et sur l’application mobile pour iOS et Android. La communauté Akamai organise par ailleurs des débats sur ce sujet.

« Alors que nous continuons d’observer une augmentation du nombre d’adresses IPv4 distinctes se connectant à Akamai, le 3ème trimestre 2015 a vu le RIR (Regional Internet Registry) de l’Amérique du Nord épuiser totalement son stock d’adresses IPv4 », commente David Belson, auteur du Rapport « État des lieux de l’Internet ». « Cette saturation de l’espaceIPv4, en Amérique du Nord comme dans le reste du monde, devrait inciter encore davantage les entreprises à étendre ou accélérer leur adoption d’IPv6, d’autant plus que le coût d’adoption de l’espace d’adressage IPv4 augmente à mesure que sa rareté s’accroît. » »

Faits marquants en Europe du Rapport « État des lieux de l’Internet » du 3ème trimestre 2015 d’Akamai :

Vitesses de connexion moyennes et maximales : poursuite des tendances de croissance dans les pays européens

• La vitesse moyenne de connexion dans le monde a légèrement progressé par rapport au 2ème trimestre (+0,2 %) et a augmenté de 14% d’une année à l’autre avec 5,1 Mb/s.

• La Corée du Sud affiche la vitesse de connexion moyenne la plus élevée (20,5 Mb/s), suivie de la Suède (17,4 Mb/s), la Norvège (16,4 Mb/s) et la Suisse (16,2 Mb/s).

• Sans exception, tous les pays européens étudiés ont enregistré une augmentation trimestrielle de leur vitesse de connexion moyenne, avec des progressions à deux chiffres pour la Norvège (15 %) et le Royaume-Uni (10 %).

• Après une augmentation de 12 % au 2ème trimestre, la vitesse maximale moyenne de connexion au niveau mondial a quelque peu reculé (-0,9 %) pour atteindre 32,2 Mb/s au 3ème trimestre. En glissement annuel,elle a, cependant,connu une progression de 30 % au niveau mondial. Avec 135,4 Mb/s, Singapour conserve la 1ère place du classement mondial, tandis qu’en Europe, la Roumanie (72,9 Mb/s) et la Suède (69 Mb/s) arrivent en tête.

• Au 3ème trimestre, 13 pays européens ont atteint des vitesses maximales moyennes de connexion d’au moins 50 Mb/s (Roumanie, Suède, Pays-Bas, Suisse, Belgique, Finlande, Norvège, Royaume-Uni, Hongrie, Espagne, Irlande, République tchèque, Danemark). D’une année sur l’autre, l’Espagne présente la plus forte progression dans ce domaine (48 %), suivie de la Norvège (35 %) et de la France (34 %). Au total, 17 des 20 pays étudiés affichent une croissance à deux chiffres.

Accès haut débit : domination des pays européens parmi les dix premiers pays/régions pour l’adoption du haut débit à 25 Mb/s

• Au niveau mondial, 5,2 % des adresses IP distinctes se sont connectées à Akamai à des vitesses moyennes d’au moins 25 Mb/s, soit une hausse de 6,3 % par rapport au trimestre précédent. La Corée du Sud continue à occuper le 1er rang mondial pour l’adoption du haut débit à 25 Mb/s, avec près d’une adresse IP sur quatre se connectant à Akamai à une vitesse moyenne supérieure à ce seuil. La 2ème place est occupée par la Suède, qui a enregistré une augmentation trimestrielle de 26 % pour atteindre un taux d’adoption de 19 %. D’une année sur l’autre le Portugal se classe au 1er rang mondial avec un bond annuel de 203 % (portant son taux d’adoption à 5,2 %), grâce à une montée en flèche des raccordements à la fibre (FTTH) au cours des derniers trimestres.

• Au total, 7 pays européens font partie des 10 premiers pays/régions pour l’adoption du haut débit à 25 Mb/s : la Suède (n°2), la Norvège (n°3), la Lettonie (n°4), la Suisse (n°6), la Finlande (n°8), les Pays-Bas (n°9) et la République tchèque (n°10). Les progressions trimestrielles parmi ces pays s’échelonnent de 14 % en Suisse à 48 % en Norvège.

• Le pourcentage mondial d’adresses IP distinctes se connectant à Akamai à 4 Mb/s au minimum (seuil du haut débit) a augmenté de 2,7 % pour atteindre 65 %. En Europe, neuf pays au total présentent des taux d’adoption de 90 % ou plus à 4 Mb/s : Pays-Bas (95 %), Danemark (94 %), Roumanie (94 %), Suisse (93 %), Suède (92 %), Belgique (91 %), Finlande (91 %), Autriche (90 %) et Hongrie (90 %).

• Au 3ème trimestre 2015, 27 % des adresses IP distinctes se sont connectées à Akamai à travers le monde à des vitesses moyennes supérieures à 10 Mb/s, soit une augmentation de 2,4 % par rapport au trimestre précédent. La progression annuelle est de 19 %. En Europe, la Suisse et les Pays-Bas arrivent en tête au 3ème trimestre, avec des taux d’adoption respectifs de 61 % et 60 %. Les progressions annuelles parmi les pays étudiés vont de 11 % en Suisse à 77 % en Espagne.

• 15 % des adresses IP distinctes au niveau mondial se sont connectées à Akamai à des vitesses moyennes « 4K-Ready » de 15 Mb/s ou plus, une proportion en hausse de 5,3 % par rapport au 2ème trimestre. D’une année sur l’autre, le taux mondial d’adoption du 15 Mb/s a progressé de 21 %, 7des 10 pays/régions en tête affichant des augmentations comprises entre 8,9 % en Lettonie (où le taux d’adoption est de 31 %) et 73 % en Norvège (taux d’adoption de 37 %).

• Le 3ème trimestre, a vu 12 pays européens avec au moins une adresse IP sur cinq se connectant à Akamai à des vitesses supérieures à 15 Mb/s au 3ème trimestre. D’une année sur l’autre, l’évolution est positive pour tous les pays européens étudiés. L’Espagne et l’Allemagne ont vu leur taux d’adoption du 15 Mb/s plus que doubler, avec des gains respectifs de 111 % et 104 %, tandis que 7 autres pays ont enregistré une progression annuelle de plus de 50 % (Norvège, Danemark, Portugal, Hongrie, Pologne, France et Italie).

IPv4 et IPv6 : les pays européens toujours en pointe dans le monde pour l’adoption d’IPv6

• Compensant en partie le recul du 2ème trimestre, le nombre d’adresses IPv4 distinctes qui se sont connectées à Akamai dans le monde a augmenté d’environ 4,8 millions au 3ème trimestre.

• Au niveau mondial, près de 60 % des pays/régions étudiés ont enregistré une progression trimestrielle de leur nombre d’adresses IPv4 distinctes. Parmi les 3 pays européens qui figurent dans le Top 10 mondial, l’Allemagne et la France ont vu ce nombre progresser respectivement de 1,2 % et 0,9 % en un trimestre, tandis qu’il est resté stable au Royaume-Uni (0 % de variation).

• Les pays européens continuent de dominer le classement mondial des 10 pays ou régions comptant le plus grand pourcentage de requêtes de contenu adressées à Akamai via IPv6 durant le 3ème trimestre 2015.

• En dépit d’une baisse trimestrielle de 8,4 %, la Belgique demeure encore nettement en tête, avec 35 % des requêtes IPv6.

• Verizon Wireless (72 %) et l’opérateur belge Telenet (53 %) continuent de sortir du lot, tous deux ayant envoyé plus de la moitié de leurs requêtes à Akamai en IPv6.

• 9 des 20 premiers opérateurs ont adressé au moins un quart de leurs requêtes de contenu à Akamai via IPv6, contre 11 d’entre eux au 2ème trimestre. Cependant, les 20 pays, contre seulement 17 au trimestre précédent, ont envoyé au moins 10 % de leurs requêtes à Akamai en IPv6.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants