Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Quentin Gaumer, HSC : Notre formation à l’examen du CISSP permet d’éviter les pièges du questionnaire

novembre 2012 par Marc Jacob

HSC vient de lancer une nouvelle formation dont l’objectif est de préparer les stagiaires à l’examen du CISSP. Cette formation a pour spécificité d’aborder l’ensemble des dix thèmes imposés par l’ISC2 dans son CBK (Common Body of Knowledge), sous la forme de questions d’entraînement, avec un consultant HSC expert du domaine. Cette formation concerne à la fois les RSSI, les jeunes diplômés, les consultants expérimentés et les consultants en SSII. Comme le souligne Quentin Gaumer, Responsable de cette formation au sein d’HSC, cette formation permet de préparer les stagiaires à éviter les pièges du questionnaire grâce à différentes techniques proposées par les experts HSC.

GS Mag : Vous avez lancé une nouvelle formation CISSP. Quels sont les principaux points abordés durant cette formation ?

Quentin Gaumer : L’objectif de cette formation est de préparer les stagiaires à l’examen du CISSP. Pour ce faire, nous abordons l’ensemble des dix thèmes imposés par l’ISC2 dans son CBK (Common Body of Knowledge), sous la forme de questions d’entraînement, avec un consultant HSC expert du domaine.
Ces questions seront affichées sur un écran et les stagiaires pourront répondre à l’aide d’un boîtier électronique. Cette méthode permettra à l’intervenant d’identifier en temps réel les questions ayant posées problème aux stagiaires, et d’approfondir le sujet.

GS Mag : Quels sont les points forts de cette formation ?

Quentin Gaumer : Nous avons voulu notre formation, comme une préparation à l’examen du CISSP. En effet, il existe sur le marché, une pléthore de formation à la sécurité. Or, le CISSP, n’a d’intérêt que pour sa certification, permettant de prouver l’acquisition de connaissances de bases sur l’ensemble des sujets de la sécurité informatique.
La préparation à l’examen du CISSP de HSC n’est pas une formation à la sécurité informatique, mais une préparation à la réussite de l’examen. En plus de valider des acquis au cours de l’entraînement, les stagiaires ont accès à un expert du domaine traité, ayant passé l’examen. Ainsi, les stagiaires seront préparés aux pièges du questionnaire et seront capables d’identifier la meilleure réponse possible, parmi 4, grâce à différentes techniques proposées par les experts HSC.

GS Mag : Quel est son taux de réussite à l’examen du CISSP ?

Quentin Gaumer : Malheureusement, l’ISC2 ne communique pas publiquement le taux de réussite de l’examen. Tout comme nos formations SANS, permettant d’obtenir les certifications GIAC, il nous est difficile d’obtenir el taux de réussite de nos stagiaires, sans un retour de leur part.
Notre méthodologie, éprouvée par les consultants HSC ayant passé récemment le CISSP, nous permet d’espérer un très bon taux de réussite. En effet, cet examen, à l’instar de l’examen du code de la route, doit être préparé en s’entraînant sur un maximum de questions permettant d’en appréhender les subtilités.

GS Mag : Quel est le public pour votre formation ?

Quentin Gaumer : L’objectif de la certification du CISSP, est de prouver la maîtrise d’acquis sur l’ensemble des sujets touchant à la sécurité informatique. Ainsi, nous attendons 4 types de profil :
- Les RSSI, souhaitant valider leurs acquis par une certification ;
- Les jeunes diplômés souhaitant prouver leur expertise en sécurité informatique pour leur premier emploi, par exemple ;
- Les consultants expérimentés, souhaitant trouver une nouvelle opportunité de carrière ;
- Les consultants en SSII (Société de Service en Ingénierie Informatique), souhaitant étoffer leur CV lors des réponses à appel d’offre.

Pour l’ensemble de ces profils, HSC est parfaitement conscient des contraintes de planning

C’est pourquoi nous proposons notre préparation à l’examen en deux formules :
- Session « BootCamp » : Une semaine de 5 jours à s’entraîner de façon intensive. Chacun des thèmes du CBK est abordé avec un expert du domaine. Les journées sont organisées en séances de 2 heures ou 4 heures, en fonction de la difficulté et de l’importance du thème lors de l’examen.
- Session cours du soir : Session d’entraînement des heures, le Jeudi soir, avec un expert du domaine abordé. L’objectif étant de préparer les stagiaires à l’examen du CISSP, sur le long terme, en suivant avec eux leur progression et en leur prodiguant des axes de révisions tout au long de leur cursus.

Avec ses deux formules, nous espérons toucher un public le plus large possible en étant à l’écoute des stagiaires et de leurs contraintes.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants