Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Quelle perception les entreprises ont-elles du Cloud aujourd’hui ?

avril 2016 par Intel Security

Intel Security publie les résultats de son dernier rapport consacré au Cloud. Intitulée ‘Blue Skies Ahead ? The State of Cloud Adoption’, cette étude mondiale met en exergue le défi, inhérent aux acteurs de ce marché, d’aider les entreprises, les administrations et le grand public à mieux comprendre et maîtriser les enjeux liés au Cloud.

Aujourd’hui, 66 % des entreprises françaises admettent faire davantage confiance au Cloud qu’il y a un an. Cependant, le Cloud public est encore, sans surprise, le modèle qui séduit le moins. Seules 15 % reconnaissent y avoir une confiance totale pour sécuriser leurs données sensibles. Ces révélations mettent en lumière la nécessité de renforcer la confiance et la sécurité associées à l’image de cette technologie afin d’en encourager davantage l’adoption.

« Nous entrons dans une nouvelle ère pour les fournisseurs de Cloud », précise Raj Samani, Directeur des technologies EMEA – Intel Security. « En effet, le marché est en train de basculer d’une phase d’investissements à une phase de mise en œuvre. Nous sommes les témoins d’une adoption du Cloud à une plus grande échelle qui vise notamment à soutenir les applications et les services critiques. La notion de confiance, primordiale, tend réellement à s’imposer comme une part intégrante des atouts offerts par le Cloud. »

Le Cloud impacte déjà fortement la vie quotidienne de par l’usage massif de tout à chacun d’outils et d’applications numériques. L’étude souligne d’ailleurs qu’une entreprise française utilise en moyenne 48 services Cloud, tendance qui figure parmi les plus élevées de ce référencement. Cet usage croissant est également caractérisé par le pourcentage significatif d’entreprises (65 %) qui prévoit d’augmenter leur investissement dans le Cloud au cours des 12 prochains mois. Sur ce point, la France montre d’ailleurs plus d’engagement que les autres pays interrogés avec 21 % des entreprises qui admettent déjà y consacrer une majorité de leur budget IT.

Les principaux résultats de l’étude ‘Blue Skies Ahead ? The State of Cloud Adoption’

Tendances d’investissements dans le Cloud

L’étude, conduite par le cabinet Vanson Bourne, a mis en avant les tendances en matière de répartition des investissements Cloud. Ainsi, 80 % des entreprises interrogées, en France, prévoient d’investir davantage dans les services de Security-as-a-Service, suivis de près par les services IaaS (78 %), PaaS (76 %) et Software-as-a-Service (SaaS) (57 %). Là où la tendance mondiale se caractérise davantage par un investissement prioritaire dans les services IaaS (81 %).

En matière de services de sécurité, Security-as-a-Service, les entreprises françaises prévoient d’investir en priorité dans la protection web (36 %), la gestion des identités et des accès (35 %), ainsi qu’au même niveau dans le contrôle d’accès réseau, le chiffrement et la protection antimalware (34 %).

Evaluation des risques de sécurité liés au Cloud

Comme la majorité des entreprises mondiales interrogées (38 %), les sociétés françaises craignent un incident quant à la sécurité de leurs données (24 %), et ce particulièrement dans le cadre de services SaaS. Ce qu’elles redoutent le plus est l’intégration de ces-dits services avec les structures informatiques existantes (29 %).

En matière de services IaaS, les entreprises nationales sont plus soucieuses de l’habilité de leur fournisseur Cloud à leur offrir le bon niveau de performance/SLA (39 %).

L’étude précise que ce qui les inquiète le plus en matière de Cloud privé est la fuite de données, à hauteur de 49 %.

Shadow IT : risques et opportunités

Malgré les efforts consentis par les équipes informatiques pour éliminer le ‘Shadow IT’, au sein de 43 % des entreprises, les employés s’attendent à ce que la DSI protège les services Cloud métiers non-autorisés par leur entreprise. Et ce malgré le fait que le manque de visibilité lié au ‘Shadow IT’ génère d’importantes inquiétudes en matière de sécurité. Ainsi, 58 % des entreprises interrogées estiment d’ailleurs qu’il les restreint dans leur action de protection du Cloud et de ses services.

Le Cloud dans l’angle mort des équipes dirigeantes

Les risques inhérents à la fuite de données sensibles ont fait de la sécurité des données l’une des préoccupations émergentes chez les cadres dirigeants. D’après les personnes interrogées, le besoin d’éduquer et de sensibiliser davantage cette population aux problématiques liées au stockage de données sensibles dans le Cloud est prédominant. En France, seuls 39 % des répondants estiment que leur équipe dirigeante mesure complètement les enjeux inhérents à la sécurité dans le Cloud.

« Le Cloud tend à s’imposer comme un élément essentiel à l’avenir de tous, que l’on parle aussi bien de technologie pour l’entreprise que pour le grand public », déclare Jim Reavis, Directeur Général de la Cloud Security Alliance. « Les acteurs de la sécurité et les fournisseurs de Cloud doivent, au travers d’outils, éduquer ces populations à cette technologie et construire avec eux une relation basée sur la confiance afin d’encourager l’adoption au Cloud et à ses plateformes. Sans cette démarche, nous ne pourrons pas bénéficier de tous atouts offerts par cette technologie novatrice. »


Méthodologie :

Cette enquête a été menée par le cabinet d’études, Vanson Bourne auprès de 1 200 décideurs IT ayant influencé sur la sécurité Cloud de leur entreprise en Australie, au Brésil, au Canada, en France, en Allemagne, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Les répondants étaient issus d’un large panel d’entreprises employant entre 251 à plus de 5 000 employés.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants