Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Publication de l’édition 2022 de l’Observatoire ACN de la filière de la Confiance numérique : L’émergence d’un fort écosystème de start up / PME au sein d’une filière consolidée et résiliente face aux crises

mai 2022 par ACN

L’Alliance pour la Confiance Numérique (ACN) vient de publier l’édition 2022 de son Observatoire. Cet outil présente, chaque année, les données économiques de cette filière stratégique (identité numérique, cybersécurité, IA de confiance).

On y découvre notamment que le secteur de la confiance numérique, après avoir montré une grande résilience en 2020, a repris en 2021 le chemin de sa croissance pré-crise soutenue, avec 7% de croissance portant le chiffre d’affaires de la filière en France à 14,6 milliards d’euros, généré par plus de 70 500 salariés.

Cet écosystème dynamique continue de s’étoffer avec une montée en puissance des PME et un boom des levées de fonds : plus de 321 millions d’euros levés en 2021 par 27 start up/PME. Les tendances de marché évoluent également : on note l’émergence, en 2021, d’un marché de la confiance numérique à destination des PME et des petites collectivités territoriales, majoritairement adressé par les start-up / PME de la filière.

Enfin, cette année 2021 a été particulièrement marquée par la hausse des menaces dans l’espace cyber avec +37% de menaces avérées. Cela vient accentuer le caractère stratégique et souverain des solutions et outils d’identité numérique, de cybersécurité ou encore d’IA de confiance, et accroît nécessité de renforcer la sécurité et la résilience des usages numériques de l’Etat, des entreprises et des citoyens.

« Les grands indicateurs économiques du secteur en 2021 viennent illustrer que la filière de la confiance numérique continue de grandir et de mûrir. Elle attire plus d’investissements pour développer des solutions d’identité numérique, de cybersécurité ou d’IA de confiance et répondre aux besoins de sécurisation face à des usages numériques qui diffusent dans toute la société. Un nombre croissant de start up et de PME vient enrichir cet écosystème en permanente évolution. Face aux enjeux immenses qui nous font face, la seule réponse adaptée sera collective. C’est précisément l’objectif de l’ACN que de structurer ce collectif, d’activer les synergies entre les grands groupes et les PME et de faire rayonner cette filière de la confiance numérique au service de la France et de l’Europe », indique Daniel Le Coguic, Président de l’ACN et Senior Vice-President Sector Public and Defense et Paris 2024, ATOS.

Une croissance de la filière durablement soutenue

L’Observatoire ACN de la filière de la Confiance Numérique constitue le document de référence regroupant les différentes évolutions et perspectives de ce secteur, composé notamment de l’identité numérique, de la cybersécurité et de l’intelligence artificielle de confiance. Riche d’un tissu économique national composé à la fois de grands groupes leaders mondiaux, de PME-ETI très solides et de nombreuses startups agiles et innovantes, la filière s’est illustrée comme stratégique et créatrice de valeur (7,1 milliards d’euros de valeur ajoutée en 2021) avec un potentiel de croissance durablement supérieur à celui de toutes les autres industries françaises : 7,5% de croissance moyenne entre 2015 et 2021 malgré une année 2020 touchée par la crise, 23,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le monde par la filière française et 5 milliards d’euros de CA à l’exportation.

Les tendances d’avant crise se sont renforcées : la croissance du secteur est portée par la transformation numérique, accélérée par la crise du COVID et le télétravail notamment, la poursuite de la migration des données dans le cloud, l’augmentation continue des cyberattaques ainsi qu’une prise de conscience de la nécessité de maîtriser notre avenir grâce aux solutions de confiance numérique.

Un boom des levées des fonds en 2021 et de nouvelles tendances de marché Cette année 2021 a également été particulièrement dynamique pour la filière de la Confiance numérique avec un boom des levées de fonds, +222% par rapport à l’année 2020 ; soit 321 millions d’euros levés par 28 TPE et PME françaises.

Cet écosystème de PME a progressivement pris de l’importance (certaines ont déjà dépassé la barre des 50M€), il dégage un chiffre d’affaires estimé entre 2 et 2,5 milliards d’euros en 2021 et développe de nombreuses offres visant à adresser de nouveaux marchés comme les PME/TPE ou encore les petites collectivités territoriales (on peut estimer le marché des petites collectivités locales entre 600 et 800 millions d’euros en 2021).

Des menaces toujours plus présentes

Le Panorama de la menace informatique 2021, publié par l’ANSSI, fait état d’une hausse continue de la menace cyber depuis ces dernières années, +37% des intrusions avérées en 2021 (soit un total de 1082 incidents dont l’ANSSI eu connaissance en 2021 contre 786 en 2020), dans le cadre d’opérations d’extorsion, d’espionnage, d’influence ou de déstabilisation. L’ANSSI relève également que les attaquants se professionnalisent et se spécialisent (développement des Rançongiciels-As-A-Service, attaques complexes via la supply chain,…), et bénéficient pleinement de la fragilité des infrastructures numériques (explosion du nombre de vulnérabilités 0-Day exploitées en 2021, mais aussi des vulnérabilités connues mais dont les correctifs ne sont pas toujours appliqués par les organisations).

La multiplication des attaques informatiques a conduit à une explosion des fuites de données notamment personnelles. Qu’elles soient issues de divulgations effectuées par des opérateurs de rançongiciels, d’opérations de déstabilisation ou de revente d’informations par des cybercriminels, ces données alimentent un cercle vicieux. En effet, elles facilitent de nombreuses attaques informatiques en fournissant des portes d’entrée aux attaquants. L’ANSSI estime les gains financiers pour l’écosystème cybercriminel à 1 milliard d’euros par an.

Afin de mieux caractériser cette menace, l’Observatoire ACN donne la parole à plusieurs experts des entreprises de la filière qui détaillent divers aspects de cette menace (Cf. p24 à 27 de l’Observatoire).

Une filière au cœur des enjeux stratégiques de souveraineté numérique Les notions de souveraineté numérique nationale et d’autonomie stratégique française et européenne restent au cœur des enjeux et continuent d’être portées par les autorités publiques françaises et européennes afin de renforcer la sécurité et la résilience des usages numériques.

Pour répondre à ces défis, il est urgent de poursuivre le travail législatif important mené au niveau européen pour parvenir à un marché unique du numérique de confiance. La finalisation et la mise en œuvre de textes essentiels sur la cybersécurité, l’identité numérique ou encore l’Intelligence Artificielle de confiance (DSA, DMA, directive NIS2, projet Identité numérique européenne, projet de règlement sur l’IA, lancement des Centres de Compétences Européens de Cybersécurité…) sont des jalons très importants à cet égard.

La France a créé un nouvel élan, à travers diverses actions structurantes telles que le plan France 2030, la Stratégie nationale de cybersécurité, le plan de relance mis en œuvre notamment avec le concours du Comité Stratégique de Filière des Industries de Sécurité ou le lancement du Campus cyber. Il est désormais capital de pérenniser mais surtout d’amplifier ces initiatives pour que notre pays soit à la hauteur des enjeux.

La tenue de grands événements tels que les Jeux olympiques et paralympiques à Paris en 2024 ou la Coupe du monde de rugby en 2023 seront par ailleurs autant d’opportunités pour permettre de démontrer la capacité collective de l’industrie française à déployer son savoir-faire au bénéfice de tous et des pouvoirs publics à accompagner ce déploiement.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants