Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Protéger les informations confidentielles du secteur industriel

octobre 2020 par Tim Bandos, vice-président de la cybersécurité chez Digital Guardian

Tim Bandos, vice-président de la cybersécurité chez Digital Guardian, discute de l’importance d’une cybersécurité efficace dans le secteur industriel et propose une série de conseils pour aider chaque entreprise à la concrétiser.

La cybersécurité est importante dans tous les secteurs, mais nulle part plus que dans le secteur industriel, où la quantité considérable d’informations confidentielles détenues par les entreprises en fait des cibles extrêmement attrayantes pour les criminels.

Les cybermenaces modernes peuvent prendre de nombreuses formes, allant de l’espionnage commandité par des États aux gangs criminels organisés, en passant par des tiers mécontents et même des initiés imprudents dans l’entreprise, commettant des erreurs en toute honnêteté. Mais en fin de compte, tous ces acteurs représentent un grave danger pour la sécurité des données, qui peut entraîner de graves conséquences sur le plan de la réputation, de la concurrence et des finances en cas de violation.

Pour les industriels aux chaînes d’approvisionnement complexes, les données les plus importantes relèvent de leur propriété intellectuelle (PI), notamment les formules, les conceptions et les brevets exclusifs, pour n’en nommer que quelques-uns. Garder cette PI hautement sensible à l’abri des regards indiscrets peut être la clé du succès à long terme d’une entreprise. C’est pourquoi il est essentiel de mettre en place une cybersécurité efficace pour la protéger. Cet article abordera une série de conseils en matière de cybersécurité. Beaucoup sont très faciles à mettre en œuvre. Ils peuvent améliorer considérablement la posture de sécurité de toute entreprise et contribuer à protéger les données sensibles.

1. L’importance d’agir pour la protection des données
En matière de protection des données, il est étonnant de voir le nombre d’entreprises qui en parlent beaucoup sans pour autant agir sur cette question. Les dirigeants aiment à citer la productivité des travailleurs et la fluidité du flux d’informations pour justifier l’absence de programmes de sécurité significatifs, qui, selon eux, nuirait à ces aspects. Mais ces idées sont dépassées. Il existe aujourd’hui une pléthore d’excellentes solutions de sécurité qui offrent un excellent équilibre entre la protection nécessaire et des niveaux optimaux en matière de productivité et d’innovation. En fin de compte, aucun programme de protection des données ne décollera sans un soutien de la direction, c’est pourquoi c’est un premier pas si fondamental vers la réussite.

2. Identifier et localiser les informations précieuses
Une fois que l’engagement en matière de protection des données a été pris, l’étape suivante consiste à identifier exactement les actifs à protéger et, surtout, à les localiser. Trop souvent, les organisations n’ont aucune idée de l’endroit où toutes leurs précieuses données sont réellement stockées, ni de qui y a accès, ce qui les rend vulnérables au vol. Bien que la tâche puisse paraître complexe, ce n’est pas nécessairement le cas. Commencez par la propriété intellectuelle la plus précieuse de l’entreprise. Par exemple, les industriels pourraient commencer par leurs designs et formules propriétaires. Une fois qu’ils ont tous été identifiés et localisés sur le réseau, passez à la fonction organisationnelle suivante et recommencez.

3. Étiqueter les actifs sensibles puis y ajouter des couches de sécurité si nécessaire
Dès que des données sensibles ont été identifiées, elles doivent avant toute chose être étiquetées comme telles. Étiqueter les actifs comme «  confidentiels  » semble basique, mais c’est le moyen le plus rapide et le plus simple de s’assurer que quiconque y accède en est immédiatement informé. Une fois cela effectué, vous pouvez ajouter des couches de sécurité supplémentaires si nécessaire. Du chiffrement à la gestion des droits numériques, en passant par l’étiquetage persistant des documents et la protection des données pilotée par des politiques, de nombreuses approches peuvent garantir que les données circulent librement, mais sur la base du besoin d’information uniquement, ce qui réduit considérablement les risques de vol.

4. Veillez à ce que les employés soient formés à la sécurité
Quelle que soit l’efficacité du programme de sécurité d’une entreprise sur le plan technologique, le maillon le plus faible sera invariablement l’élément humain : ses employés. Des cadres aux réceptionnistes, il suffit que quelqu’un clique sans se méfier sur un lien ou une pièce jointe compromis et les vannes peuvent s’ouvrir. Heureusement, la solution est à la fois simple et efficace. Une formation régulière permet non seulement de garder la sécurité à l’esprit des employés, mais aussi de les garder informés de toutes les dernières méthodes et tactiques d’ingénierie sociale utilisées par les criminels. Dans la mesure du possible, les sous-traitants, les fournisseurs et les partenaires doivent également être invités à participer, pour contribuer à réduire le risque de brèche ailleurs dans la chaîne d’approvisionnement.

5. Etre préparé à un éventuel incident
Même avec la meilleure volonté du monde, aucune entreprise ne peut éliminer complètement le risque de violation, c’est pourquoi il est important de toujours disposer d’un plan détaillé de réponse aux incidents. Avec un peu de chance, il ne sera jamais utilisé, mais il est beaucoup plus prudent d’en avoir un et de ne pas en avoir besoin que l’inverse. Si le pire doit arriver, un plan clair garantira que chacun connaît ses rôles et responsabilités, pour atténuer la violation le plus rapidement possible, en évitant, espérons-le, la perte de données critiques.

Les cybercriminels d’aujourd’hui sont plus créatifs, plus agiles et plus motivés que jamais, il est donc avantageux d’être préparé. C’est particulièrement vrai dans le secteur industriel, où la propriété intellectuelle sensible joue un rôle prédominant dans la réussite ou l’échec de nombreuses entreprises. Une stratégie de cybersécurité n’a pas besoin d’être coûteuse, mais elle nécessite l’adhésion des plus hauts cadres de l’entreprise, une attention aux détails et la juste combinaison d’outils et de formations pour être performante.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants