Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Protection des données personnelles : les entreprises françaises doivent prendre des mesures en amont

mars 2010 par Sophos

Suite au vote par le Sénat d’une proposition de loi obligeant les entreprises à signaler au correspondant informatique et libertés ou à la CNIL elle-même toute violation du traitement de données à caractère personnel, Sophos recommande à celles-ci de mettre en place des mesures proactives, telles que des solutions d’analyse des vulnérabilités et de chiffrement des informations sensibles, afin de se mettre en conformité avec la réglementation et de ne pas s’exposer à des risques importants de perte de données et de crédibilité en cas de piratage.

Si elle est confirmée par l’Assemblée Nationale, la nouvelle loi votée la semaine dernière par le Sénat obligera désormais les entreprises à rendre publiques, non seulement les failles de sécurité découvertes sur leur réseau informatique, mais également toute perte ou vol d’informations personnelles qu’elles détiendraient dans leurs fichiers ou bases de données.

« Dans les pays où s’appliquent déjà des lois équivalentes, tels que les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l’Allemagne, les entreprises sont plus sensibilisées au respect de la réglementation et prennent en amont les mesures nécessaires pour être en conformité avec la réglementation », commente Michel Lanaspèze, Directeur Marketing et Communication de Sophos Europe du Sud. « Cette initiative du Sénat va aider les responsables informatiques à faire prendre conscience à leur Direction Générale de la nécessité de mettre en place des mesures proactives de protection, afin d’éviter de graves conséquences pour leur entreprise, tant financières qu’en termes d’image. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants