Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Plus d’un tiers des citoyens français ont été victimes d’escroqueries en ligne

juin 2021 par LetterBox

Dont des millions qui avaient renseigné leurs données personnelles et qui ont donc subi des pertes financières.

Une étude portant sur 2000 adultes a révélé que 37 % d’entre eux ont été trompés par un SMS, un email ou un message sur les réseaux sociaux qui leur laissait croire qu’il venait d’une personne ou d’une compagnie légale. Et pendant que certains ont simplement cliqué sur un lien malsain, 1/6ème ont donné à des criminels des informations personnelles, comme leurs coordonnées bancaires.

Parmi ceux-là, 2/3 ont fini par perdre de l’argent, une somme d’en moyenne 650 euros.

En général, 78 % ont reçu un SMS, mail ou message sur les réseaux sociaux qui était suspicieux.

Et 77 % pensent que ces escroqueries en ligne sont devenues plus convaincantes qu’elles ne l’étaient auparavant, entraînant 2/3 des Français à s’inquiéter pour leurs proches plus âgés.

Peter Alfred-Adekeye, fondateur et PDG de la plateforme de messagerie LetterBox, qui a commissionné cette recherche, a dit : « Il est clair que les escroqueries en ligne deviennent de plus en plus sophistiquées et réussissent à piéger les utilisateurs les plus avisés, les mettant à risque de fournir des informations qui pourraient leur coûter très cher. Le problème est qu’il n’y a aucun besoin de vérifier les informations soi-même, donc en général tout le monde peut contacter n’importe qui librement - ce qui veut dire que des individus malhonnêtes peuvent prendre contact d’une façon créative, dans l’espoir que vous leur octroierez des données sensibles sans y réfléchir deux fois.

Cette étude montre les raisons pour lesquelles nous nous sommes sentis obligés de créer un service qui aide nos utilisateurs.”

L’étude a aussi trouvé que 55 % des adultes ne savent pas trouver la différence entre une escroquerie et une demande d‘information légitime, que ce soit via les réseaux sociaux ou par SMS.

6 personnes sur 10 ont même vu un membre de leur famille se faire arnaquer et 29 % ne se sentent plus assez en sécurité pour utiliser leurs données personnelles à partir de leur téléphone portable.
Les escroqueries en ligne les plus communes sont des tickets gagnants aléatoires, des livraisons par La Poste et des liens suspicieux venant de nulle part.

Des messages de compagnies d’énergie à propos de données expirées et des détails de connexion pour paiements en ligne ont aussi été reçus. Néanmoins, la moitié des personnes ne pensent pas que le gouvernement et les compagnies responsables (comme les compagnies téléphoniques ou les réseaux sociaux) fassent assez pour empêcher ou s’occuper de telles escroqueries en ligne.

En effet, la confiance dans les réseaux sociaux a tellement diminué que seulement un adulte sur 20 se sent en sécurité - et 43 % pensent que chaque compte devrait être associé à un vrai nom et une véritable identité. Facebook s’est retrouvée en haut de la liste de réseaux sociaux en qui les Français font le moins confiance, avec 41% des personnes interrogées ayant exprimé leur méfiance envers la plateforme.

Les raisons pour lesquelles les Français ne font pas confiance à une plateforme sont en premier le fait que les utilisateurs puissent se faire contacter si facilement et un manque d’explications sur la façon dont leur données personnelles sont utilisées et 71 % s’inquiètent de la manière dont ils obtiennent ces dernières.

Peter Alfred-Adekeye, de LetterBox, a ajouté : “Nous avons créé notre nouveau service dans l’espoir de combattre cette incessante pandémie digitale. Nous demandons à nos utilisateurs de se vérifier pour pouvoir joindre notre plateforme, pour que les autres sachent qu’ils parlent à une personne ou compagnie réelle, en toute confiance.

Nous sommes déterminés à restaurer un niveau de confiance pour nos utilisateurs pendant une période où beaucoup se méfient de grandes corporations qui exploitent nos données et laissent des individus librement en escroquer d’autres sans être contrôlés.”

LES 10 ESCROQUERIES EN LIGNE LES PLUS SOUVENT RENCONTRÉES

1. Gagner un prix aléatoire
2. Livraisons de La Poste
3. Liens suspicieux
4. Autres types de livraisons, par exemple DHL, DPD, etc.
5. Messages de compagnies d’énergie
6. Utilisateurs et logins incorrects pour paiements, par exemple Paypal
7. Données bancaires expirées, par exemple Netflix ayant besoin des derniers numéros de compte à jour
8. Individus envoyant des messages à propos d’une relation
9. Notifications d’avoir gagné une enchère sur par exemple eBay
10. Des membres de familles que vous n’avez jamais rencontrés prenant contact avec vous.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants