Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Perte de stockage de MySpace : le rôle de l’open source

mars 2019 par SUSE

MySpace, le réseau social des années 2000, a annoncé avoir perdu près de 12 ans de musique stockée sur ses serveurs, soit près de 50 millions de morceaux mis en ligne par environ 14 millions d’internautes. Mais depuis plus d’un an déjà, les utilisateurs n’étaient plus en mesure d’écouter les morceaux musicaux ayant été partagés sur la plateforme entre 2003 et 2015. Une déconvenue majeure pour le site qui n’avait pas réussi à tenir la distance face à l’arrivée de Facebook.

Une perte massive de données qui serait due, selon la société, à une migration vers de nouveaux serveurs qui aurait corrompu l’ensemble des fichiers. MySpace s’est excusé auprès de ses utilisateurs, conseillant de toujours conserver des copies de sauvegardes pour éviter ce genre d’incidents. Une situation qui soulève cependant plusieurs questions :
- Comment assurer une migration de données sans interruption d’activité ?
- Les solutions de stockage évolutives, l’avenir du stockage ?
- Comment éviter la dépendance face à un fournisseur de solution ?
- Comment assurer la protection des données sensibles ?

« La migration vers de nouveaux serveurs est d’une importance capitale pour les entreprise. Elle ne peut se faire au détriment des utilisateurs et nécessite un état des lieux complet en amont, afin d’évaluer l’existant et optimiser la migration, aussi bien au niveau des données, des applications que des coûts. La direction de l’entreprise doit pouvoir assurer une continuité des activés. » commente Pierre-Yves Albrieux, Directeur de SUSE France. « L’open source a un rôle essentiel à jouer dans le stockage. En effet, le Software Defined Storage a un avantage significatif sur le stockage classique (NAS ou SAN) dont les systèmes intègrent un logiciel de gestion et du matériel dépendant et indissociable. En optant pour du Software Defined Storage Open Source, les entreprises évitent ce que l’on appelle le vendor lock-in, c’est-à-dire la dépendance vis-à-vis d’un fournisseur spécifique. De plus, il n’y a pas de frais de licence pour les logiciels propriétaires. Les infrastructures open source sont également très évolutives et de nouveaux serveurs peuvent être ajoutés si nécessaire. Les projets open source ont l’avantage de bénéficier de communautés dynamique qui vérifient continuellement les défauts et soutiennent leurs projets. Le Software Defined Storage est une sécurité supplémentaire en cas de migration de données. ».




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants