Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Paysage crypto mondial : le léger retard de la France

mars 2019 par Luno

Une récente étude commandée par Luno a révélé qu’un peu plus de 41 % des résidents français interrogés, doutent encore de la profitabilité des crypto-monnaies. Alors que, 4 interrogés sur 5 (soit 79 %) dans les marchés émergents* en dehors de l’Europe, sont plus optimistes quant à la rentabilité des devises digitales comme le Bitcoin et l’Ethereum.

Les crypto-monnaies continuent d’attirer les investisseurs non-européens : plus de 8 acteurs sur 10 (soit 82 %) issues des pays émergents font l’acquisition de crypto dans l’unique but d’investir. On compare cela avec la tendance actuelle en France, où seulement 50 % des résidents ont déjà investi dans les crypto-monnaies pour stimuler leurs comptes en banque et où à peine un quart des interrogés (26 %) utilise les crypto-monnaies uniquement dans le cadre de leurs achats en ligne.

Néanmoins, avec 29 % des marchés émergents et 20 % des Français ayant déjà reçu des devises digitales dans le cadre de transactions monétaires, les crypto-actifs sont en passe de s’imposer comme le moyen de paiement courant dans un avenir proche.

À l’inverse des pays émergents, les Français ne semblent pas faire entièrement confiance aux crypto-monnaies. Moins d’un tiers (31 %) pense que les devises digitales sont un investissement solide et certain, contre deux tiers (69 %) dans les marchés émergents. Malgré une faible participation de la part des Français dû au manque de confiance exprimé, 83 % des non-utilisateurs de crypto évoquent une envie de sauter le pas à l’avenir.

Les Français (à 44 %) et les nouveaux marchés (un peu plus d’un tiers) s’accordent tout de même sur un point : une augmentation, et meilleure, stabilité des prix pourrait changer leur point de vue sur les crypto-monnaies, leur permettant ainsi d’aborder le sujet de manière positive. De même, 42 % des Français ainsi que 48 % des utilisateurs dans les pays émergents, souhaiteraient voir diminuer les risques de perte ; tandis que plus de 21 % serait influencé favorablement si les gouvernements adoptaient des mesures positives à l’égard de la crypto-sphère.

La logique alambiquée derrière les crypto-monnaies est un obstacle de taille pour certains utilisateurs en France. Un peu moins de la moitié des Français (46 %) trouvent les devises digitales compliquées, contre 49 % dans les pays émergents. La mission de Luno est de changer la donne et d’éduquer les utilisateurs sur l’importance que prennent ces devises et sur leur future intégration dans le paysage financier.

Luno entame une série de visites de plus de 15 universités à travers l’Italie, une tournée durant laquelle seront conduites plusieurs conférences. En plus de la plateforme de support lancée en ligne, Luno vous propose d’assister aux discussions informatives mensuelles, appelées « Bitcoin Wednesday » et qui ont lieu à Amsterdam.

Maria Woncisz, Directrice France chez Luno : “Il est intéressant de voir que même lorsque l’incertitude plane momentanément sur le marché des crypto-monnaies, les consommateurs qui ne sont pas encore utilisateurs continuent de développer un intérêt pour la crypto-sphère. Il reste encore beaucoup à faire avant que la majorité du public adopte les crypto-monnaies, toutefois nous continuons de montrer l’exemple. Avec nos programmes instructifs et les conversations que nous menons, nous espérons pouvoir convaincre les plus dubitatifs que le marché des crypto-monnaies n’est pas complexe, tout en leur offrant l’opportunité d’investir dans cette technologie en pleine evolution.”


* Les marchés émergents sont l’Asie du Sud-Est, l’Afrique du Sud et le Nigeria.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants