Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Patrick Rohrbasser, Veeam France : 2018 sera l’année de l’Always-ON cloud

janvier 2018 par Patrick Rohrbasser, ‎Regional Vice-President Veeam France

Le cloud est véritablement né il y a un peu plus de dix ans. Après quelques tâtonnements, le rythme de l’innovation s’accélère aujourd’hui considérablement, de sorte que le cloud sera au cœur des préoccupations des entreprises de toutes tailles en 2018.

La dépendance croissante des entreprises au cloud pour offrir à leurs clients et partenaires la simplicité et l’efficacité que ceux-ci attendent fait de la protection et de la disponibilité des données des enjeux cruciaux. Une entreprise aura beau disposer de la meilleure plate-forme d’informations clients du monde, reposant sur l’intelligence artificielle, elle ne lui sera d’aucune valeur si elle est inaccessible pendant plusieurs jours.

Alors que le paysage du cloud continue d’évoluer à grands pas, voici les quatre grandes tendances du cloud identifiées pour 2018 :

- Les environnements multicloud vont devenir la norme car aucune plate-forme cloud ne convient à elle seule pour chaque application. Les outils et plates-formes de gestion vont poursuivre leur maturation et favoriser une intégration transparente entre les environnements cloud. La question n’est plus de savoir « si » une entreprise va transférer tout ou partie de ses ressources dans le cloud, mais « quand » et « comment ». Il existe une multitude de façons pour les entreprises d’exploiter des plates-formes cloud et le problème va à présent consister à déterminer « lesquelles exploiter ». La résolution de la migration dans le cloud exige de plus en plus une approche multicloud et un éventail correspondant d’outils administratifs et opérationnels. Les éditeurs de logiciels en sont conscients et vont continuer d’améliorer leurs offres afin de faire de l’intégration transparente dans l’ensemble du paysage cloud une réalité.

- Les applications cloud natives vont exploser à mesure que les entreprises de toutes tailles et les éditeurs de logiciels indépendants vont affiner leur capacité à définir et fournir des applications/solutions conçues et architecturées pour tirer parti des plates-formes cloud. Les avantages des applications cloud natives en termes de coût, d’échelle et d’efficacité sont aujourd’hui trop décisifs pour être négligés. Grâce aux progrès rapides de technologies essentielles telles que les microservices et les outils d’aide au développement, les applications cloud natives vont devenir monnaie courante.

- Les services de base de données à l’échelle du cloud (par exemple Azure Cosmos, Google Cloud Spanner et les services d’AWS) vont permettre aux applications hyperscalaires, hautement distribuées et critiques de devenir une réalité. Ils vont également encourager davantage l’injection de données et d’analyses dans chaque application déployée dans le cloud. Des atouts majeurs tels que la faible latence, l’évolutivité « scale out » et la géodistribution offriront la puissance nécessaire à l’Internet des objets (IoT) et de nombreuses autres applications globales.

- L’intelligence artificielle (IA) rendue possible par les plates-formes cloud va commencer à envahir les entreprises, tous les secteurs et les applications. Si nous n’en sommes pas encore tout à fait au niveau de HAL, l’ordinateur de « 2001 : l’odyssée de l’espace », des technologies comme Alexa, Cortana ou Siri font la démonstration de la puissance et de l’impact potentiel de l’IA dans notre vie quotidienne. Pour les entreprises, les capacités de l’apprentissage automatique, alimentées par des pétaoctets de données et des ressources informatiques d’une incroyable rapidité, se répercuteront sur l’expérience client, la recherche biotechnologique, la modélisation financière et une myriade d’autres applications.

Quelles conséquences dans les 12 prochains mois ? Clients et utilisateurs à travers le monde n’auront que faire de la nature des problèmes rencontrés par les plateformes/entreprises : ils s’attendront à recevoir les informations et à pouvoir effectuer des transactions lorsqu’ils le souhaitent, et rien ne sera plus facile pour eux que de se tourner vers un concurrent s’ils n’ont pas cette possibilité.

Les modifications qui vont toucher le cloud n’ont été qu’effleurées. L’IA et le machine learning interviennent déjà dans le marketing et la vente en faisant la synthèse du Big Data et de l’analytique. Bientôt cela permettra de passer spontanément d’un cloud à l’autre afin d’assurer la disponibilité des données ou des services en continu.

Cependant la disponibilité va bien au-delà des consommateurs et du e-commerce. Le travail à distance, un niveau accru d’automatisation et la nouvelle flexibilité qui en résulte vont également changer le monde dans lequel nous travaillons et vivons, et nous nous attendons déjà à ce que nos ressources et services professionnels soient accessibles en permanence.

La disponibilité n’est pas un choix, c’est une nécessité fondamentale à présent.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants