Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Passage au télétravail hybride et à distance : deux tiers des entreprises augmentent leurs dépenses informatiques en 2021

mai 2021 par Dynabook en partenariat avec Walnut Unlimited

Dynabook Europe GmbH révèle les résultats de son enquête ‘The Hybrid Shift : Managing an increasingly remote workforce’. Celle-ci indique que 65% des décideurs informatiques européens vont disposer cette année de budgets informatiques accrus. Ceci à la fois pour soutenir le développement du travail hybride et à distance, mais aussi pour assurer la continuité des activités.

L’étude, commandée par Dynabook en partenariat avec Walnut Unlimited, s’est focalisée sur plus de 1000 décideurs informatiques seniors issus de moyennes et grandes entreprises. Ils appartiennent à un large éventail de secteurs industriels au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Espagne et aux Pays-Bas. L’étude se penche sur les dépenses informatiques, les nouveaux modèles de travail et les priorités en matière d’équipement informatiques sur les 12 prochains mois.

Bien que l’étude indique une augmentation des dépenses informatiques au sein de tous les pays interrogés, c’est l’Espagne qui représente le changement le plus important avec 71% des entreprises affichant une augmentation des investissements technologiques l’année prochaine. Elle est suivie de près par les Pays-Bas pour lesquels cet accroissement concerne 70% des entreprises. Par ailleurs, plus des trois quarts (76%) des entreprises de services financiers augmentent leurs budgets. C’est également le cas de 73% des entreprises manufacturières. Enfin, les entreprises opérant dans le secteur de la vente au détail étaient les moins enclines à augmenter leurs budgets informatiques, bien que plus de la moitié (54%) indiquent malgré tout une augmentation des dépenses en la matière.

Travailler à distance

L’évolution des modes et des lieux de travail est le moteur de cette croissance des dépenses informatiques. L’étude révèle que plus de deux tiers (67%) des employés travailleront à domicile ou sans lieu défini après la pandémie. Ils étaient 53% avant le COVID-19.

Lorsqu’on leur demande comment assurer la productivité de leur main-d’œuvre à distance, toujours plus nombreuse, plus de la moitié (51%) des entreprises interrogées indiquent que leur priorité sera le soutien/assistance au personnel à distance. Par rapport aux recherches similaires menées par Dynabook en 2018, ce chiffre a augmenté de 29%. Les outils de communication sécurisée et de collaboration sont également considérés comme importants pour la productivité des employés - 41% des décideurs informatiques indiquent qu’ils sont essentiels pour soutenir les bonnes performances des employés, tandis que 37% d’entre eux mentionnent la formation informatique comme un élément important.

Changer les priorités de l’entreprise

L’étude révèle également que les entreprises européennes continuent d’accélérer leur transformation numérique et de se doter d’une infrastructure informatique robuste pour prendre en charge une nouvelle main-d’œuvre distante et hybride. Les solutions cloud et l’assistance informatique à distance constituent des priorités absolues pour les entreprises de tous les marchés et secteurs. 50% des personnes interrogées classant respectivement ces deux technologies à la première place. On constate en effet que les entreprises françaises accordent la priorité aux solutions cloud (48%) en matière de dépenses informatiques sur les 12 prochains mois, l’assistance informatique à distance étant citée en deuxième position par 43% d’entre elles.

En France, l’infrastructure de cybersécurité (44%) devrait également être une priorité d’investissement technologique clé en 2021, suivie de l’équipement des employés avec des appareils adéquats (38%) et des outils collaboratifs - en cinquième position (36%).

En comparant l’importance accordée à ces technologies à l’époque pré-pandémique, 77% des entreprises européennes considèrent désormais les logiciels de sécurité comme plus importants. Parallèlement, 73% déclarent que les outils de collaboration sont désormais devenus majeurs. Enfin, 70% présentent les plates-formes cloud comme étant essentielles et 62% considèrent que les accessoires pour appareils ont une importance accrue dans cette nouvelle normalité.

Une forte demande d’ordinateurs

La recherche met également en évidence l’importance accrue accordée aux ordinateurs portables - héros méconnus de la pandémie. En effet, près des trois quarts (74%) des entreprises considèrent désormais les décisions d’achat autour de ces appareils comme plus importantes qu’avant le COVID-19. Le Royaume-Uni a enregistré la plus grande disparité entre l’utilisation des ordinateurs portables et des ordinateurs de bureau, 90% des entreprises britanniques utilisant des ordinateurs portables et seulement un tiers (33%) utilisant des ordinateurs de bureau pour le travail à distance. La popularité des ordinateurs de bureau reste plus élevée dans d’autres parties de l’Europe - Espagne (52%), France (47%), Pays-Bas (46%).

De plus, les deux tiers (66%) des entreprises prévoient désormais d’inclure davantage d’ordinateurs portables à leur infrastructure de travail à distance au cours des 12 prochains mois. Cela démontre une dépendance aux ordinateurs portables qui restera forte en 2021.

En ce qui concerne les fonctionnalités clés des appareils, les entreprises européennes semblent tenir compte des avertissements concernant l’augmentation des cyberattaques. 81% des entreprises considèrent la sécurité comme une fonctionnalité importante lors de l’achat d’un ordinateur portable. Les autres caractéristiques prioritaires clés incluent la connectivité (80%), les performances (76%), la durée de vie de la batterie (72%) et la mobilité (70%). Cela dit, 28% considèrent les performances comme la caractéristique la plus importante, contre 20% pour la sécurité.

« L’année dernière, des changements sans précédent sont apparus dans notre façon de travailler. Il ressort clairement de nos recherches que les entreprises européennes se battent toujours pour s’assurer que leur infrastructure informatique réponde aux exigences d’une main-d’œuvre distante et hybride toujours plus nombreuse », déclare Damian Jaume, Président, Dynabook Europe GmbH. « Avec des budgets accrus, il est évident que le rôle de l’ordinateur portable prend de plus en plus d’importance à mesure que les entreprises se rendent compte du rôle vital que joue le matériel - aux côtés du bon logiciel - pour garantir la sécurité, la connexion et la productivité des employés dans ce nouveau monde. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants