Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Panne de Facebook : explications

septembre 2015 par Dynatrace

Comme vous le savez sans doute, le réseau social Facebook a rencontré une panne hier. Dynatrace a analysé les causes et conséquences de cette panne et vous livre ici quelques informations explicatives.

« Même si elle fut brève, la panne de Facebook montre à quel point la gestion de la performance digitale est cruciale pour atteindre ses objectifs business. Dans un monde où des délais de quelques secondes peuvent conduire à des millions de dollars de pertes de chiffre d’affaires et à un impact négatif à la fois sur sa réputation et l’engagement de ses clients, une panne de cette ampleur peut faire des ravages pour Facebook et les partenaires utilisant ses services. La réaction immédiate des utilisateurs sur les médias sociaux est parlante. Les entreprises doivent avoir la capacité d’isoler la cause des problèmes en temps réel et pouvoir utiliser cette information pour contenir ces problèmes et éviter un impact négatif sur le ressenti utilisateurs et les partenaires, comme nous l’avons vu aujourd’hui », explique Erwan Paccard, Directeur Mobile Solutions Marketing chez Dynatrace.

L’analyse de Dynatrace sur la panne rencontrée par Facebook

Dynatrace a constaté le début de la panne de Facebook après 20h45 le 28 septembre 2015. Pour faire patienter les utilisateurs, Facebook a indiqué sur son site qu’une panne était en cours et que les équipes travaillaient à sa résolution rapide.

Dynatrace a rapidement identifié, grâce à son moteur d’analyse automatisé, plusieurs dysfonctionnements critiques au niveau de l’infrastructure de Facebook.

Parmi les causes directes : des pannes serveurs. Or dans ce genre de cas, les entreprises tentent de router le trafic vers des serveurs non impactés.

En l’occurrence, ce routage ne semble pas avoir fonctionné correctement puisque l’on constate une surcharge des serveurs concernés.

Le site Facebook était à nouveau disponible à 23h, soit plus de 2h après les premiers dysfonctionnements. Ce qui semble indiquer que la panne a été résolue, ou du moins contournée le temps de la résoudre définitivement.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants