Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Oracle Autonomous Database disponible dans les datacenters

juillet 2020 par Marc Jacob

Oracle annonce la disponibilité d’Oracle Autonomous Database sur Exadata Cloud@Customer. Cette nouvelle offre associe la version la plus récente d’Oracle Database avec Exadata, la plateforme Oracle Database la plus rapide, fournie sous la forme d’un service cloud directement dans les datacenters des clients. Elle supprime les dépenses d’administration et d’investissement liées aux bases de données tout en permettant une facturation à l’usage et une consommation élastique des ressources cloud de base de données. Oracle Autonomous Database peut désormais fonctionner dans les datacenters des clients aussi bien en tant qu’offre autonome que dans le cadre d’Oracle Dedicated Region Cloud@Customer, la première région cloud du marché disponible on-premise, également annoncée aujourd’hui. Cliquez ici pour démarrer.

Oracle Autonomous Database on Exadata Cloud@Customer constitue la transition la plus simple et la plus rapide vers le modèle cloud, son déploiement prenant généralement moins d’une semaine. Les applications existantes du datacenter peuvent se connecter simplement et s’exécuter sans aucune modification, et sans que les données ne quittent jamais le datacenter du client. Cette solution est idéale pour les entreprises qui hésitent à transférer dans le cloud public leurs charges de travail liées aux base de données les plus critiques, en raison de leurs contraintes de souveraineté et de réglementation des données, de leurs préoccupations en matière de sécurité et de performance, ou encore parce que leurs applications et leurs bases de données on-premise sont étroitement couplées.

Oracle Autonomous Database on Exadata Cloud@Customer permet aux organisations d’adopter un environnement dans lequel tout est automatisé et géré par Oracle. De nombreuses opérations s’effectuent ainsi de manière autonome : mise à disposition d’une base de données, optimisation, mise en cluster, protection contre les sinistres, dimensionnement élastique, sécurisation et application des correctifs, ce qui élimine les processus manuels et les erreurs humaines tout en réduisant les coûts et en augmentant les performances, la sécurité et la disponibilité. L’architecture sans serveur (« serverless ») se dimensionne automatiquement pour s’adapter aux variations de charges, permettant ainsi une véritable facturation à l’usage.

Les clients peuvent s’appuyer sur Oracle Autonomous Database on Exadata Cloud@Customer pour regrouper des milliers de bases de données et exploiter une base de données Oracle convergée et ouverte capable de gérer plusieurs types de données et plusieurs charges (apprentissage automatique (Machine Learning), JSON, Graph, spatial, IoT et In-Memory), plutôt que de déployer plusieurs bases de données fragmentées dédiées à chaque spécialité. Avec Oracle Autonomous Database on Oracle Exadata Cloud@Customer, les entreprises peuvent travailler avec des bases de données jusqu’à sept fois plus grandes, regrouper encore plus de bases de données et améliorer les performances avec jusqu’à 12 fois plus d’IOPS SQL, 10 fois plus de débit SQL et 98% de moins de latence SQL qu’avec RDS sur AWS Outposts. Oracle Autonomous Database on Exadata Cloud@Customer diminue jusqu’à 90% les opérations de gestion de l’infrastructure et des bases de données chez le client qui n’a plus qu’à se soucier des schémas et des données résidant dans ses bases de données, et plus du tout de toute l’infrastructure sous-jacente. En plus de ces nouvelles offres Cloud@Customer, Oracle continue à améliorer les capacités d’Autonomous Database. Oracle annonce ainsi la certification de Siebel, PeopleSoft et JD Edwards sur Oracle Autonomous Database. En utilisant Autonomous Database, les clients de Siebel, PeopleSoft et JD Edwards pourront réduire leurs coûts tout en améliorant la sécurité, la performance et la disponibilité. La société a aussi annoncé Oracle Autonomous Data Guard qui constitue une solution autonome de haute disponibilité et de récupération en cas de sinistre protégeant contre la défaillance d’une base de données ou d’un site. En cas de catastrophe, Oracle Autonomous Data Guard permet d’atteindre des objectifs de perte de données (RPO) et de délais de récupération (RTO) quasi nuls.

En plus d’Autonomous Database, Oracle annonce plusieurs améliorations pour Exadata Cloud@Customer :
• La technologie Oracle Exadata Database Machine X8M, qui combine la mémoire persistante Intel® Optane™ DC et 100 gigabits d’accès mémoire direct à distance (RDMA – remote direct memory access) sur Converged Ethernet (RoCE) pour supprimer les goulets d’étranglement du stockage et améliorer radicalement les performances pour les charges les plus exigeantes telles que le transactionnel (OLTP), l’IoT, la détection de fraude et le trading à haute fréquence. L’accès direct de la base de données à la mémoire persistante partagée augmente la performance de crête à 12 millions d’IOPS de lecture SQL, soit 2,5 fois plus que la génération précédente basée sur Exadata Database Machine X8. De plus, Exadata X8M diminue fortement la latence des entrées/sorties de base de données les plus critiques en offrant des latences d’E/S à distance inférieures à 19 microsecondes, soit plus de 10 fois plus rapide que la génération précédente. Ces latences ultra basses sont atteintes y compris pour les charges nécessitant des millions d’E/S par seconde.
• Plusieurs clusters de VM par rack Exadata, ce qui permet aux entreprises de partager un système Exadata pour la production, la récupération en cas de sinistre ou encore le développement et le test, tout en assurant l’isolation entre les services utilisateurs et les cas d’utilisation.
• Certification PCI-DSS : Exadata Cloud@Customer supporte et respecte désormais les exigences du PCI-DSS (Payment Card Industry Data Security Standard) et peut être implémenté dans le cadre d’un environnement de traitements financiers sécurisé.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants