Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Oodrive soutient la filière suite à l’exclusion du Cloud dans les nouvelles obligations du DMA

septembre 2023 par Oodrive

Oodrive analyse les annonces de la Commission européenne concernant le Digital Market Act (DMA).
En effet, après l’introduction récente du DSA (Digital Services Act), qui instaure des obligations de transparence et de lutte contre les discours de haine et la désinformation pour les plateformes, l’Union Européenne se prépare à mettre en place un autre texte, le DMA (Digital Market Act) : ce dernier a pour objectif d’établir des règles plus strictes pour les géants du numérique afin de mettre fin aux abus de leur position dominante.

Les annonces récentes de la Commission Européenne confirment que les services cloud seraient exclus de la liste des secteurs soumis aux nouvelles obligations du DMA.
À l’origine, le cloud est prévu pour être inclus dans le champ d’application de ce texte, car certaines grandes entreprises du secteur sont désignées comme "contrôleurs d’accès" (gatekeepers), ce qui souligne l’importance du cloud dans l’écosystème numérique.
Édouard de Rémur ainsi que les équipes Oodrive pensent que cette exclusion compromet la recherche d’un marché numérique plus diversifié et équitable pour les utilisateurs. Chez Oodrive, nous estimons qu’il est essentiel de réagir à cette décision surprenante et de souligner que de nombreuses pratiques anticoncurrentielles persistent sur le marché du cloud.
Le DMA pourrait jouer un rôle crucial dans la lutte contre ces pratiques, au bénéfice des utilisateurs. Par conséquent, nous appelons à la mobilisation en faveur de l’industrie du cloud. Il est important de noter que cette décision impacte l’ensemble de notre secteur, même si Oodrive, en tant qu’éditeur de logiciel, n’est pas un hébergeur. Cette incohérence dans l’annonce met en lumière le besoin urgent de protéger la confiance dans le cloud et de préserver l’indépendance numérique européenne.

"Le DMA est essentiel pour combattre les pratiques anticoncurrentielles dans le secteur numérique. Nous sommes préoccupés par l’exclusion des services de cloud de la liste des entreprises régulées, malgré les inquiétudes largement partagées par les autorités de régulation de la concurrence. Nous croyons en la capacité de la Commission européenne à rétablir une concurrence équitable dans le marché du cloud en envisageant l’inclusion des acteurs clés. Notre engagement demeure la liberté de choix des utilisateurs et le développement de l’écosystème européen." commente Édouard de Rémur, co-fondateur d’Oodrive.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants