Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Numvision : PRA Magique vs. PRA pragmatique

juin 2012 par NUMVISION

Que faire en cas de sinistre, et à fortiori en cas de perte de données, tout en réduisant la perte d’activité ? Le PRA, ou Plan de Reprise d’Activité répond à cette interrogation. Il n’est plus aujourd’hui réservé aux grandes entreprises. Mais encore faut-il connaître les technologies disponibles et bien cadrer les besoins des collaborateurs.

Le PRA Magique

La plupart des PME n’ont pas de plan de reprise d’activité. Lorsqu’on les interroge, les dirigeants expliquent qu’ils en n’ont ni les moyens, ni le temps. Ils ont du PRA une image faussée où s’entremêlent technologies complexes et investissements lourds.

En effet, historiquement, les PRA ont consisté à dupliquer l’infrastructure informatique dans un lieu distant de plusieurs dizaines de kilomètres, à assurer une réplication instantanée des données et à automatiser les bascules d’une infrastructure à l’autre. Ce PRA magique a un coût. On parle de budget en milliers, voire en millions d’euros. Peu d’entreprise sont prêtes à investir autant d’argent.

Le PRA Pragmatique

A l’heure du Cloud, des solutions existent pour rendre le PRA accessible à tous, de l’artisan à la grande entreprise. Les nouvelles technologies permettent de s’affranchir des investissements et les outils sont de plus en plus conviviaux et orientés vers l’utilisateur. La problématique devient organisationnelle plutôt que technologique. L’enjeu est de trouver le bon compromis entre temps et coût. Pour cela les recommandations sont simples.

La première est d’avoir un jeu de copie locale, le plus à jour possible. Pour cela le temps réel représente la meilleure alternative face aux sauvegardes planifiées.

Dans un second temps, les données sauvegardées sont transférées vers un Cloud sécurisé. Elles sont ainsi mises à l’abri des risques, dans un environnement ultra sécurisé. En cas de besoin, les données sont accessibles 24h/24, le tout très facilement depuis une interface dédiée. Enfin, le PRA est documenté sur la base de discussions avec les utilisateurs finaux. Il établit les objectifs de réactivité et les actions à mener pour chacun des cas de figure identifiées. C’est dans ce cadre que sont précisés les outils prévus pour la reprise d’activité et qu’est traité le cas des applicatifs.

Le résultat est en général assez éloigné des idées préconçues du départ et s’avère très abordable. Il laisse la part belle au bon sens et non à la technologie. Illustration : "Le PC d’un collaborateur ne démarre plus. Le PRA prévoit de lui fournir sous 30mn une machine de remplacement, d’y restaurer directement les 3 ou 4 répertoires les plus importants ainsi que la base de messagerie Outlook. Le PRA prévoit ensuite une période de 36 heures pour réparer ou réinstaller son poste personnalisé."




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants