Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Nouvelles conditions WhatsApp : 55% des Français disent utiliser moins l’application

mai 2021 par Harold Li, Vice-Président d’ExpressVPN

Demain, les conditions d’utilisation de WhatsApp vont complètement changer. Les utilisateurs qui acceptent ces conditions pourront toujours utiliser WhatsApp et toutes les fonctionnalités de l’application. Les autres verront progressivement leur accès limité pendant un certain temps. Mais pour continuer à utiliser WhatsApp à l’avenir, ils n’auront d’autre choix que d’accepter les nouvelles conditions, faute de quoi leur compte sera supprimé.

Selon une nouvelle étude menée par ExpressVPN en France, 55% des utilisateurs de WhatsApp disent utiliser l’application beaucoup moins, voire plus du tout, depuis l’annonce des nouvelles conditions d’utilisation. Ironiquement, 29% des utilisateurs français ont déclaré avoir commencé à utiliser davantage Facebook Messenger depuis l’annonce de WhatsApp. D’autres ont déclaré utiliser d’autres applications de messagerie telles que iMessage (18%), Telegram (11%) ou encore Signal (7%).

Cette annonce intervient alors que WhatsApp souhaite se conformer aux règles de politique de données partagées et de confidentialité de Facebook, société mère de l’application de messagerie instantanée depuis son acquisition en 2014.

Harold Li, Vice-président d’ExpressVPN déclare :

« Le mythe de longue date selon lequel les consommateurs ne modifient pas réellement leurs comportements pour protéger leur vie privée n’est désormais plus vrai. Le rappel brutal par WhatsApp des méthodes de collecte de données de Facebook pousse les consommateurs à rechercher des applications bien plus respectueuses pour leur vie privée.

Bien évidemment, les utilisateurs doivent toujours faire très attention aux applications vers lesquelles ils souhaitent migrer. En choisissant des applications comme Facebook Messenger, ils restent enfermés dans l’écosystème de Facebook et devraient plutôt opter pour des services de messagerie comme Signal, dont les politiques et les fonctionnalités en matière de confidentialité des données sont bien meilleures. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants