Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

NGINX devient le premier serveur web mondial mettant fin au règne d’Apache et de Miscrosoft

mai 2019 par Patrick LEBRETON

C’est officiel, selon un rapport de Netcraft, NGINX Inc., est devenu en avril dernier le premier serveur web mondial.

Atteignant les 27,52% de parts de marché, la société dépasse les leaders historiques Apache et Microsoft, avec respectivement 26,73% et 25,05%. Les chiffres de mai ont confirmé hier cette tendance, puisque NGINX conserve son avance avec 29,20% de parts de marché, suivi par Apache avec 29,07% et Microsoft avec 18,88%. Des résultats couronnant la stratégie de développement de la start-up, basée sur le projet Open Source et l’amélioration de ses solutions en continu.

A titre de comparaison, les revenus de NGINX représentent 0,5% de ceux d’Apache et 0,17% de ceux de Microsoft.

« L’Open Source est un moteur important pour l’innovation logicielle et alimente les applications et les services numériques les plus innovants du monde. Notre objectif avec NGINX Open Source est de fournir le serveur web, le proxy inverse et le cache de contenu les plus accessibles et flexibles possibles », déclare Gus Robertson, Directeur Général de NGINX. « En 2018, NGINX a développé de nouvelles fonctionnalités clés dans trente deux versions de logiciels open source et compte aller au delà en 2019 », ajoute-t-il.”

La récente acquisition de NGINX par F5 devrait permettre à l’entreprise d’atteindre plus rapidement ses objectifs et, ainsi, conforter sa place de leader.

« C’est une période très stimulante pour les équipes, favorisant les synergies et les innovations technologiques. Nous sommes pleinement soutenus par F5 qui s’est engagé à pérenniser la marque NGINX et préserver la technologie Open Source. Ces valeurs et cette vision communes sont la base de l’entente conclue entre F5 et NGINX », déclare Gus Robertson. « Nous disposons de la liberté créative et de ressources supplémentaires afin de continuer à développer des solutions innovantes, permettant d’accélérer la modernisation des applications existantes et la création de nouvelles interfaces », conclut-il.

Gus Robertson, Directeur Général de NGINX, se tient à votre disposition pour commenter ces chiffres et aborder l’actualité et les perspectives de l’entreprise en France et à l’international.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants