Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

« Mr. Robot » plus effrayant que « Ça » : les Français ont plus peur de se faire hacker que des clowns

mars 2019 par McAfee

La confiance envers le numérique était un thème phare de la dernière édition du Mobile World Congress. La raison ? Des failles de sécurité très médiatisées qui inquiètent le grand public quant à la protection de leur vie privée et de l’utilisation de leurs données. La dernière étude de McAfee révèle d’ailleurs que les hackers ont fait leur entrée dans le Top 10 des phobies des Français, devant les chiens, les clowns ou encore les araignées. Elle illustre bien la prise de conscience du grand public par rapport aux menaces auxquelles il est confronté dans un monde de plus en plus numérique où un grand nombre de donnée s’échange chaque jour.

Le Top 10 des peurs et des phobies des Français :
- 1.Les araignées
- 2.Les serpents
- 3.La hauteur (vertige)
- 4.Le dentiste
- 5.L’avion
- 6.Les espaces clos
- 7.Les hackers/cybercriminels
- 8.Les clowns
- 9.Les espaces/endroits obscurs
- 10.Les chiens

Pour les Français, leurs craintes et phobies s’expliquent par le fait qu’elles peuvent être douloureuse ou causer la mort. Or, plus de 23% des répondants considèrent les araignées comme leur plus grande peur, bien qu’il y ait moins d’une chance sur 6 700 000 d’être mordu assez gravement par un arachnide pour justifier une hospitalisation en France [1].

La peur du hacker vient quant à elle de la hausse du nombre de victimes. En 2015, le phishing avait par exemple fait plus de 2 millions de victimes, un chiffre multiplié par 100 par rapport au volume, deux ans auparavant [2].

Car aujourd’hui, les hackers font preuve d’une ingéniosité grandissante. Le dernier Mobile Threat Report 2019 de McAfee l’a illustré en révélant notamment une forte augmentation des chevaux de Troie bancaires, une forme de malware qui infecte les smartphones et recueille les données bancaires en ligne de l’appareil infecté.

En France, l’opinion publique est toutefois consciente de ce risque, les trois quarts des personnes interrogées (74%) déclarent que la cybersécurité est une préoccupation croissante/très inquiétante. Et un Français sur 6 (17%) affirme être angoissé par un possible piratage ou une surveillance par le gouvernement/les entreprises. En matière de cybercrime, les Français craignent principalement le vol de leurs coordonnées bancaires (77%) et de leurs mots de passe, qui pourraient permettre aux pirates informatiques d’accéder aux services en ligne où leurs informations de paiement sont stockées (45%).

Si hommes et femmes craignent de faire courir des risques en ligne à leur famille ou à eux-mêmes, les hommes sont davantage préoccupés par les incidents liés aux données que les femmes, respectivement 18% contre 14%.

Au travail, plus d’une personne sur trois (31%) affirme redouter de faire une erreur pouvant entraîner une faille de sécurité ou de cliquer sur un lien douteux qui pourrait infecter le système de son entreprise. Sur une plus grande échelle, près d’un tiers des Français (28%) pensent qu’une cyberguerre se déroule en ce moment, mais qu’elle demeure cachée du grand public. Et plus d’un Français sur trois (34 %) est convaincu qu’elle représente la plus grande menace pour le pays.

« Dans leur quête de profit, les criminels changent constamment de tactique et s’adaptent à l’évolution du marché de la téléphonie mobile », explique Raj Samani, Chief Scientist McAfee. « Nous avons vu une énorme augmentation du nombre de backdoors, de fausses applications et de chevaux de Troie bancaires. L’exploitation des applications cachées est tellement rapidement que les app stores ne peuvent les contrer. Ces menaces visent des milliers, voire des millions de personnes chaque jour, et les Français – comme tout citoyen à travers le monde - ont raison d’être préoccupés par les risques cyber. Des mesures simples existent aujourd’hui pour endiguer l’ampleur de ce phénomène et assurer la sécurité des données sur tous les appareils. »

Quelques conseils de McAfee pour assurer la sécurité de ses données personnelles :
- Désactivez le « remplissage automatique » sur votre navigateur. Les malwares s’attendent à ce que vous stockiez des données financières dans votre navigateur. Pour leur couper l’herbe sous le pied, rendez-vous sur votre compte et assurez-vous de supprimer toutes les informations personnelles et financières de la fonction « remplissage automatique ». Si vous devrez taper ces informations à chaque fois que vous voulez faire un achat, vos données personnelles seront, elles, mieux protégées.
- Changez vos mots de passe. Assurez-vous que vos nouveaux mots de passe sont suffisamment complexes, intégrant des caractères spéciaux, numéros, etc. L’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe vous permet de créer et de mémoriser des noms d’utilisateur et des logins complexes pour tous vos comptes en ligne, sur tous vos appareils.
- Réfléchissez avant de cliquer. Le meilleur moyen pour un cybercriminel de compromettre sa victime est d’utiliser des emails de phishing. Ils incitent les consommateurs à cliquer sur des liens menant à des logiciels malveillants ou à un faux site Web conçu pour voler des renseignements personnels. Si l’offre semble trop belle pour être vraie, ou si l’email est inattendu, il est toujours préférable d’en vérifier la source avant de cliquer trop vite.
- Restez protégé pendant que vous naviguez. Il est important de mettre en place une solution de sécurité efficace pour surfer sur le Web en toute sécurité. Ajoutez une couche de sécurité supplémentaire à votre navigateur avec McAfee WebAdvisor.
- Connectez-vous toujours avec prudence. Le Wi-Fi public peut sembler être une bonne idée, mais les particuliers pourraient, à leur insu, exposer des données personnelles ou bancaires aux cybercriminels qui s’introduisent sur le réseau. Si vous devez effectuer des transactions depuis une connexion Wi-Fi publique, utilisez un réseau privé virtuel (VPN) pour sécuriser votre connexion.

Méthodologie de recherche :

McAfee a chargé CensusWide de mener une enquête en ligne, auprès de 1 000 adultes, âgés de 18 à 60 ans, en France, sur leurs habitudes en matière de recherche en ligne et de protection de leurs propres données.


[1] On dénombre en moyenne 10 décès par an liés à une morsure d’araignée. La population Française étant d’environ 67 millions, cela signifie que moins d’une personne sur 6 700 000 a été gravement blessée par une morsure d’araignée au point de justifier son hospitalisation.

[2] https://www.europe1.fr/societe/le-p...




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants