Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Mozilla réduit l’utilisation de Flash dans Firefox

juillet 2016 par Emmanuelle Lamandé

Les plugins de navigateurs et plus particulièrement le format Flash ont offert aux internautes certaines de leurs meilleures expériences sur internet, notamment en matière de vidéos et de contenus interactifs. Néanmoins, ces plugins exposent souvent les navigateurs à des problèmes de stabilité, de performance et de sécurité, et les utilisateurs ne devraient pas avoir à faire ce type de compromis. Mozilla (et le web de façon plus générale) ont pris des mesures afin de réduire la dépendance aux contenus Flash au quotidien.

A partir du mois d’août, Firefox bloquera certains contenus Flash qui ne sont pas essentiels à l’expérience de l’utilisateur, les contenus Flash légitimes étant toujours supportés. Ces changements – ainsi que ceux à venir – apporteront aux utilisateurs Firefox plus de sécurité, une meilleure autonomie de la batterie, un chargement plus rapide des pages ainsi qu’une meilleure réactivité du navigateur.

Durant ces dernières années, Firefox a implémenté des API web visant à remplacer les fonctionnalités auparavant accessibles uniquement par le biais de plugins. Cela inclut la lecture audio/vidéo et des capacités de streaming, l’intégration du presse-papier, des graphiques en 2D et 3D fluides, un protocole WebSocket ainsi qu’un accès au microphone et à l’appareil photo. Depuis que les sites internet sont passés du format Flash à d’autres technologies basées sur le web, le taux de plantage sur Firefox a significativement diminué :

Firefox va poursuivre sur cette voie en bloquant des contenus Flash bien précis, invisibles pour l’utilisateur. Cela devrait réduire le nombre de plantages ou blocages de 10%. Pour réduire les problèmes de compatibilités des sites internet, les changements seront limités à une liste définie de contenus Flash pouvant être remplacés par un format HTML. Cette liste s’étoffera au fil du temps.

Plus tard dans l’année, Mozilla compte également élargir cette liste afin d’inclure les outils Flash permettant de mesurer la visibilité des contenus – pratique assez répandue dans le secteur de la publicité. Cela améliora la performance et la durée de vie de la batterie. Ce changement s’opérera en même temps que Firefox appliquera l’équivalent sous HTML de l’API Intersection Observer (Firefox bug 1243846), et encourage vivement les producteurs de contenus utilisant actuellement Flash pour mesurer la visibilité à adopter cette nouvelle API.

En 2017, avant qu’un site internet puisse activer le format Flash, Firefox requerra l’assentiment de l’utilisateur via une fenêtre « Demander pour Activer ». Les sites internet utilisant actuellement le format Flash ou Silverlight pour les vidéos et autres jeux en ligne doivent donc penser dès maintenant à adopter le format HTML. Aujourd’hui, Firefox supporte la lecture de vidéos chiffrées utilisant Adobe Primetime et Google Widevine comme alternatives aux plugins vidéo existants.

Mozilla collabore avec Adobe pour offrir aux utilisateurs une meilleure expérience Flash. Ce partenariat a permis d’améliorer le support du High DPI sur Windows, du bac à sable (sandboxing) et d’accélérer le rendu Flash, améliorant ainsi la performance et la stabilité.

Ces changements s’inscrivent dans les efforts actuellement déployés par Mozilla pour rendre la navigation sur internet plus rapide et surtout plus sûre, sans sacrifier l’expérience utilisateur. Comme il a été annoncé l’année dernière, à partir de mars 2017, Firefox ne supportera plus aucun plugin NPAPI, à l’exception du format Flash. La prochaine version de Firefox ESR (Extended Support Release), aussi prévue pour mars, continuera de gérer des plugins tels que Silverlight et Java jusqu’en début 2018, pour ceux qui nécessitent plus de temps pour faire la transition.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants