Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Mise en conformité RGPD : comment tirer profit de la nouvelle réglementation

mai 2018 par Elodie Dowling, Corporate VP, EMEA General Counsel chez BMC

Après deux années d’âpres discussions et d’atermoiements, le Règlement Général de Protection des Données (RGPD) rentrera officiellement en vigueur le 25 mai prochain. Quelles soient publiques ou privées, les entreprises n’ont plus que quelques jours pour établir leur plan de mise en conformité afin de répondre aux exigences européennes.

La mise en conformité en question

Avant de se lancer tambour battant dans une mise en conformité hâtive, les entreprisses ne peuvent faire l’impasse d’une évaluation complète du stock et flux de données qu’elles ont engendré avec le temps. Ce n’est qu’avec un état des lieux complet qu’elles pourront mettre en lumière la configuration de leurs équipements de stockage de données, leurs connexions et leurs éventuelles vulnérabilités. Suite à quoi, elles devront établir un plan d’action de mise en conformité et ainsi bâtir une relation de confiance avec leurs clients et passer avec succès les différents audits et autres examens réglementaires. Mais au-delà de l’aspect purement législatif, le RGPD peut représenter un avantage concurrentiel non négligeable.

RGPD : une opportunité pour les entreprises

La majeure partie des discussions autour du RGPD se focalise essentiellement sur les pénalités encourues par les entreprises qui ne se mettraient pas en conformité, mais en y regardant de plus près, ce nouveau règlement se révèle être une véritable opportunité face à la concurrence.
Plutôt que de voir cette nouvelle législation comme une contrainte, les entreprises devraient tirer parti de cette mise en conformité et présenter à leurs clients et partenaires leurs méthodes et solutions de conservation et mise en sécurité de leurs données. Une occasion unique pour les entreprises de mettre en lumière une utilisation raisonnée des données personnelles qu’elles récoltent.

« Si les dirigeants d’entreprises veulent négocier avec succès les changements culturels et technologiques nécessaires au RGPD, il leur faut mettre en avant les avantages d’une mise en conformité plutôt que les conséquences d’une non-conformité et adopter une démarche qui se décompose en trois grands chantiers de travail : le personnel, les processus et les technologies », explique Elodie Dowling, Corporate VP, EMEA General Counsel chez BMC.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants