Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Matrix et les ransomwares ciblés : petites attaques mais grand danger

janvier 2019 par Sophos

Dans sa dernière étude « SophosLabs 2019 – Rapport sur les menaces », Sophos annonce une recrudescence des attaques ciblées par des ransomwares. Le procédé utilisé est déjà bien connu, SophosLabs ayant identifié notamment Matrix, une attaque ciblée de type agile qui ne cesse d’évoluer depuis sa découverte en 2016.

Bien que ses attaques soient moins sophistiquées que celles de SamSam, ne s’en prenant qu’à une seule machine à la fois, un ransomware tel que Matrix représente un véritable danger. Il a en effet développé de nouvelles variantes capables de scanner le réseau à la recherche de nouvelles victimes potentielles, une fois introduit dans le réseau.

Sophos, spécialiste de la sécurité, présente aujourd’hui son nouveau rapport « Matrix : A Low-Key Targeted Ransomware », dans lequel il dévoile ses recommandations afin de garantir un niveau de protection optimal :
• Limiter l’accès aux applications de contrôle à distance telles que Remote Desktop (RDP) et VNC.
• Réaliser des analyses complètes et régulières et des tests d’intrusion sur le réseau. Si ces actions n’ont pas été réalisées récemment, il faut le faire au plus vite afin de ne pas laisser la porte ouverte aux cybercriminels.
• Mettre en place une authentification multi-facteurs pour les systèmes internes sensibles, que ce soit pour les employés travaillant en LAN ou en VPN.
• Créer des sauvegardes hors ligne et hors site, et développer un plan de reprise après attaque qui couvre la restauration des données et des systèmes pour toute l’organisation de façon simultanée.

Pour de plus amples informations sur le sujet, vous pouvez d’ores et déjà parcourir le rapport « Matrix : A Low-Key Targeted Ransomware ». Nous pouvons également vous proposer d’échanger avec un porte-parole de Sophos, qui pourra développer les particularités des ransomwares ciblés, revenir sur le cas Matrix et répondre à toute autre question.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants