Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Mathieu Isaia, TheGreenBow : Le VPN Français pour garantir la sécurité, la liberté et l’indépendance numérique !

novembre 2020 par Marc Jacob

TheGreenBow vient de lancer Le VPN Français une offre pour protéger les connexions du secteur public pour moins d’1 euro par mois. Elle s’inscrit dans la continuité de l’offre COVID proposée lors du premier confinement. Mathieu Isaia, Directeur Général Délégué & Chief Revenue Officer de TheGreenBow considère que le VNP Français est une offre qui garantit la sécurité, la liberté et l’indépendance numérique.

GS Mag : Vous venez de lancer une nouvelle offre « le VPN Français ». A quoi correpond-elle ?

Mathieu Isaia : Le VPN Français c’est une offre pour protéger les connexions du secteur public pour moins d’1 euro par mois. Elle s’inscrit dans la continuité de notre opération COVID lors de laquelle nous avons distribué gratuitement plus de 60 000 licences à plus de 700 entreprises et organismes publics au printemps.
Attaché aux valeurs du secteur public, à l’intérêt général, la continuité du service, l’égalité de traitement et la neutralité, le VPN français permet de protéger les connexions à distance de tous ces acteurs et de créer une offre garantissant la sécurité, la liberté et l’indépendance numérique.

GS Mag : Quels sont les points forts de cette offre ?

Mathieu Isaia : Le principe est simple : quel que soit le nombre de postes à protéger, quelle que soit la durée d’engagement, un organisme public peut acheter tous les produits de la gamme Client VPN TheGreenBow pour moins d’1 euro par mois par poste utilisateur.
Acheter Le VPN Français c’est faire le choix de produits robustes et de qualité avec des visas de sécurité de l’ANSSI, simples à installer et rapidement adoptés par les utilisateurs.

GS Mag : A quel type d’entreprises s’adresse cette offre ?

Mathieu Isaia : A tous les organismes publics français. L’État au travers des administrations centrales, des collectivités locales ou territoriales, les hôpitaux ou les Universités mais aussi les Autorités Administratives Indépendantes telles que la CNIL ou l’AMF, les Établissements Publics Nationaux (EPIC, EPST ou EPCS) tels que le CNES, l’Afpa ou la RATP. Quelle que soient leur taille et leur localisation dans l’hexagone et dans les DROM-COM.

GS Mag : Quels objectifs, tant en France vous êtes-vous fixés en termes d’obtention de part de marché pour les prochains 12 mois ?

Mathieu Isaia : Vous comprendrez que je ne dévoilerais pas nos objectifs commerciaux dans la presse. Par contre, je peux vous annoncer que le lancement de l’offre est déjà un succès. Avec déjà plus de de 40 000 postes protégés à fin octobre nous adressons un réel besoin. Et les perspectives pour 2021 sont très prometteuses, mais je pense que nous aurons l’occasion d’en reparler dans les prochains mois.

GS Mag : De quels moyens commerciaux, marketing allez-vous vous doter pour y arriver ?

Mathieu Isaia : Au-delà de nos équipes Commerciales et Marketing qui ont été très mobilisés ces derniers mois sur la mise en place de cette offre, ce sont aussi nos équipes Support et Expérience Clients qui sont sur le pont. Elles accompagnent notre réseau de revendeurs dans la commercialisation de cette offre et de nos partenaires intégrateurs pour la mise en place de nos solutions dans les organismes publics. A cela s’ajoute l’organisation d’événements spécifiques par type de service public et par région pour présenter l’offre Le VPN Français. Elle est aussi référencée au marché multi-éditeurs de l’UGAP. Enfin, nous avons des Ambassadeurs dans les ministères régaliens, qui ont d’ailleurs participé à la co-construction de cette offre, qui sont des relais de confiance pour leurs pairs.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Mathieu Isaia : Le contexte dans la crise est un révélateur voir un accélérateur de la nécessité de développer une souveraineté numérique européenne forte, et notamment dans la cybersécurité. Ce sujet est l’affaire de tous. Gouvernements, législateurs et Industriels doivent travailler de consort pour tendre vers cet objectif sans s’attendre les uns les autres. Chaque initiative individuelle ou collective d’une partie prenante de cet écosystème, quelle que soit son échelle, contribuera à l’émergence de cette souveraineté européenne qui doit voir le jour. C’est un peu le même combat que pour l’écologie finalement.
Alors commencez par acheter français !

- Pour en savoir plus www.levpnfrancais.fr




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants