Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Lookout présente son rapport 2014 sur la sécurité mobile

janvier 2015 par Lookout

Les menaces mobiles sont en train de devenir de plus en plus sophistiquées. En 2014, Lookout a constaté de nouvelles méthodes de distribution comme un logiciel malveillant pré-chargé ou encore de nouvelles stratégies de monétisation avec les « rançongiciels » par exemple. Une sophistication de ces nouvelles menaces exponentielle qui commencent à rivaliser frontalement avec celles des PC.

Toutefois, Lookout constate que les Français ont été moins confrontés à ces menaces en 2014 qu’en 2013. Effectivement et grâce aux mesures importantes prises en termes de sécurité mobile, il y a un effondrement des logiciels publicitaires, qui passe de 31% à 9%, des logiciels de facturation indue de 13% à 9% et des logiciels malveillants de 3% à 2%. Bien que ces taux de menaces mobiles exigent la mise en place de contre-mesures et une protection des consommateurs, c’est une très bonne nouvelle de voir un recul de ces rencontres par rapport à l’an passé.

Cependant en 2014, Lookout a découvert un nouveau type de menace en France : CoinKrypt. Ce cheval de troie infecte les portables et exploite leur puissance de traitement pour miner de la monnaie numérique. Cette activité peut vider la batterie d’un appareil et utiliser l’intégralité du forfait mensuel de données alloué. Bien qu’il soit l’un des premiers exemples de logiciels malveillants à utiliser la puissance de traitement d’un smartphone pour miner de la monnaie numérique, Lookout estime que ces activités ne produisent que des bénéfices minimes compte tenu de la puissance de traitement requise pour mener de telles opérations à bien, à grande échelle.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants