Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Lookout met en garde contre les nouveaux messages sur les livraisons de colis ciblant les données bancaires

avril 2021 par Lookout

Lookout constate depuis janvier un nouveau type d’arnaque au colis qui cible les informations bancaires. Cette nouvelle attaque est l’une des pires attaques mobiles des 5 dernières années et elle est impossible à contrer !

Depuis plusieurs mois, une attaque informatique d’un nouveau genre se diffuse sur les terminaux mobiles français, allemands et anglais. En 2020, vous avez déjà certainement reçu un SMS d’un service de livraison vous expliquant qu’un colis avait du retard ou était bloqué à la douane et un lien qui vous demandait vos informations personnelles ou bancaires, un sms de phishing grossier assez facilement identifiable et qui ne permettait pas de s’immiscer de manière permanente dans le téléphone de la victime. Mais depuis début janvier, un nouveau type d’arnaque au colis a déjà fait plusieurs milliers de victimes, cette fois non pas en demandant des informations personnelles ou bancaires mais en ciblant directement les données bancaires des victimes sous la forme d’un logiciel à installer sur le téléphone afin de suivre le colis.

Une fois installé, le logiciel malveillant va guetter le lancement d’une application bancaire et va très rapidement en prendre le contrôle pour voler les données d’authentification. Le logiciel exportera également l’ensemble des SMS reçus afin de siphonner également les codes OTP envoyés par SMS.

D’après les chiffres de Lookout, des centaines de victimes ont déjà été recensées en France, y compris des responsables financiers de grandes entreprises, dont l’accès aux comptes bancaires est évidemment plus intéressant que ceux de Mme Michu. Certains clients Lookout ont bien entendu pu détecter et bloquer ces attaques automatiquement mais qu’en est-il des entreprises ou des particuliers qui n’ont pas de solution de sécurité pour les mobiles ?




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants