Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Loic Guezo, IBM France : Nous souhaitons proposer une gamme de solution allant du conseil au services gérés

octobre 2011 par Marc Jacob

Durant les Assises de la Sécurité, IBM a annoncé l’acquisition de Q1 Labs un éditeur d’analyse et de corrélation de logs. Loic Guezo, Directeur technique des solutions de sécurité d’IBM France explique la stratégie de son entreprise. Cette nouvelle acquisition devrait permettre à l’offre de sécurité d’IBM de se renforcer encore afin de proposer à ces clients une gamme étendue de solutions pouvant aller du conseil en passant par l’implémentation de solutions jusqu’aux services gérés.

GS Mag : Qu’avez-vous présenté aux Assises de la Sécurité ?

Loic Guezo : Nous avons abordé principalement 2 sujets :

- Le rapport X-Force 2011 sur les tendances et risques en matière de cybercriminalité.
Situé en première ligne dans la lutte pour la sécurité, l’équipe X-force d’IBM joue un véritable rôle de vigie pour des milliers de clients IBM en étudiant les techniques d’attaque et en travaillant à la création de défenses proactives, avant même que beaucoup de vulnérabilités ne soient révélées Ce dernier rapport dépeint un paysage sécuritaire très changeant, caractérisé par des attaques de plus en plus élaborées, une croissance des vulnérabilités au niveau des terminaux mobiles et des menaces plus sophistiquées comme le "Whaling" .

- L’acquisition de Q1 Labs, éditeur de solutions analysant et corrélant différentes informations utiles à la sécurité et issues de sources diverses : réseaux, applications, lecteurs des badges, mais aussi terminaux mobiles. Ce rachat s’ajoute à la dizaine d’autres acquisitions menées par IBM dans le domaine de la sécurité au cours des 10 dernières années. IBM a également réalisé 25 rachats liés aux solutions analytiques, dont le plus récent est i2.Cette opération vient compléter les nombreux efforts faits par IBM pour aider ses clients à sécuriser de manière plus intelligente leurs entreprises en utilisant les technologies analytiques.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre ?

Loic Guezo : durant les Assises, nous avons annoncé l’acquisition deQ1 Labs. Cette société a rejoint la nouvelle division Labs. « IBM Security System » rassemblant désormais le portefeuille d’offres de sécurité le plus complet qui soit. L’IBM Security Systems Division ciblera le marché des services et logiciels de sécurité. Les clients profiteront d’une offre encore plus intégrée avec une « roadmap » claire et unifiée. Cette division « Security Systems » inclut les neuf centres de recherche, les onze laboratoires software security development, et les trois Institutes for Advanced Security d’IBM, à l’origine de 3.000 brevets dans le domaine de la sécurité.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Loic Guezo : Le message d’IBM fait écho au discours prononcé par Patrick Pailloux, directeur général de l’ANSSI - - en clôture des Assises de la Sécurité. Ce dernier a rappelé l’importance de « règles d’hygiène informatique élémentaire * » et a souligné la nécessité de revenir à des principes élémentaires souvent oubliés : limitation des droits d’accès, analyse des mouvements suspects sur les systèmes d’information, sanctuarisation des éléments les plus critiques comme les dispositifs de gestions des droits d’accès, application régulière des correctifs de sécurité...

Pour avancer dans ce sens, les entreprises doivent s’appuyer sur des industriels ayant une grande et longue expertise de la sécurité, proposant une offre pérenne avec une gamme étendue de solutions pouvant aller du conseil en passant par l’implémentation de solutions jusqu’aux services gérés.

Avec ses dernières annonces, IBM continue de démontrer sa capacité à fournir ces services à un échelon mondial, avec rapidité et cohérence, et à répondre aux besoins de ses clients dans chacun de leur secteur d’activité.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants