Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les vulnérabilités connues et non corrigées représentent 1 cas de compromission sur 3 dans le monde

août 2021 par William Culbert, Directeur EMEA Sud de BeyondTrust

William Culbert, directeur EMEA Sude de BeyondTrust décrypte ce chiffre : « Pourquoi ces vulnérabilités ne sont-elles pas corrigées ? La complexité, la sensibilisation, le temps, les ressources, les déploiements dev/test/prod.

Chaque jour, de nouvelles vulnérabilités sont détectées et publiées. Est-il réaliste d’essayer de toutes les corriger ? Une approche du risque doit être adoptée pour éviter de monopoliser les équipes informatiques sur les tâches de correction.

L’exploitation des vulnérabilités par des programmes ou des scripts écrits est utilisée dans la première étape d’une attaque mais il est peu probable qu’elle constitue l’objectif final. Ainsi, sans connaître les cibles finales, en tant que professionnels de la sécurité, notre tâche consiste à défendre les plus petits dénominateurs communs de la chaîne d’attaque : l’élévation des privilèges. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants