Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les recherches de Barracuda révèlent une montée en flèche du trafic des robots

septembre 2021 par Barracuda Networks

Barracuda, partenaire de confiance et fournisseur leader de solutions de sécurité dans le cloud, dévoile les principales conclusions d’un rapport sur les robots malveillants et la façon dont ces attaques automatisées évoluent. Intitulé "Bot attacks : Top Threats and Trends – Insights into the growing number of automated attacks", ce rapport examine les schémas de trafic émergents, des exemples concrets de détection et de comportement des robots, ainsi que les mesures que les équipes informatiques doivent prendre pour protéger leurs entreprises.

Faits marquants :

Les robots représentent près des deux tiers du trafic internet.
Les applications de commerce électronique et les portails de connexion sont les cibles les plus courantes des robots persistants avancés.
L’Amérique du Nord représente 67 % du trafic des robots malveillants et la plupart d’entre eux émanent de centres de données publics.

Le rapport étudie les tendances actuelles, telles que le volume du trafic provenant de ces robots malveillants, l’origine des attaques de robots et le moment de la journée où les attaques sont le plus susceptibles de se produire. Il présente également des exemples concrets et couvre les mesures que les équipes informatiques peuvent prendre et les technologies qu’elles devraient utiliser pour mettre fin à ces types d’attaques.

Analyse approfondie du trafic des robots

Les chercheurs de Barracuda ont analysé les schémas de trafic sur les six premiers mois de 2021. Voici quelques-unes des principales conclusions de leur analyse.

Les robots représentent près des deux tiers du trafic internet, les robots malveillants comptant pour près de 40 % de l’ensemble du trafic.
Les applications de commerce électronique et les portails de connexion sont les cibles les plus courantes des robots persistants avancés.
L’Amérique du Nord représente 67 % du trafic des robots malveillants et la plupart d’entre eux émanent de centres de données publics.
La majeure partie du trafic des robots provient de deux grands environnements de cloud computing public : AWS et Microsoft Azure, dans des proportions à peu près égales.
Un peu plus de 22 % du trafic des robots malveillants proviennent d’Europe, un trafic étant plus susceptible de provenir de services d’hébergement ou d’adresses IP résidentielles.
Les robots malveillants suivent une journée de travail standard.

"Si certains robots, comme les robots d’analyse des moteurs de recherche, sont utiles, nos recherches montrent qu’un nombre beaucoup plus élevé de robots sont dédiés à des activités malveillantes à grande échelle", indique Nitzan Miron, VP of Product Management, Application Security, Barracuda.

"Lorsqu’ils ne sont pas contrôlés, ces robots malveillants peuvent voler des données, affecter les performances du site et même conduire à une brèche. C’est pourquoi il est d’une importance capitale de détecter et de bloquer efficacement le trafic des robots. "




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants