Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les prédictions de Keysight pour la Tech en 2024

décembre 2023 par Keysight

• L’écosystème quantique croit, mais se heurte à la pénurie de talents
• Le Qantum As a Service est promis à un avenir radieux
• La Gen AI offre un second souffle aux Business Developers
• La nécessité de contrôler l’IA va créer de nouvelles opportunités pour le secteur

Remédier à la pénurie de talents dans l’écosystème quantique
Les technologies quantiques quittent peu à peu le cadre universitaire pour faire leur entrée au sein des start-ups, des entreprises high tech et dans l’armée. En 2024, nous assisterons à la création d’un plus grand nombre de pôles quantiques, d’incubateurs et d’écosystèmes au niveau local et national. Ces pôles auront pour priorité d’attirer des talents, encore trop peu nombreux et sans qui il sera impossible de saisir les opportunités qu’offrent les technologies quantiques.
Pour faire face à la pénurie de talents, les établissements d’enseignement supérieur proposent de nouveaux programmes pour aider à former la future main-d’œuvre du secteur. D’ici à 2030, les cours portant sur les technologies quantiques seront monnaie courante. Ces programmes feront appel à des partenaires industriels afin que les étudiants puissent accéder aux dernières technologies de contrôle et de lecture quantiques et acquérir les compétences techniques adéquates. En outre, les écoles de commerce proposeront des cours spécifiques afin de préparer la prochaine génération d’entrepreneurs à s’aventurer dans l’écosystème quantique.

Démocratiser le quantum : L’émergence du Quantum-as-a-Service (QaaS)
Les coûts et les ressources nécessaires au développement de laboratoires quantiques étant considérables, les fournisseurs de services quantiques (QaaS) vont se multiplier. Ces services incluent l’accès distant à des processeurs quantiques via le cloud, des bancs d’essai pour la caractérisation d’appareils ou encore des fonderies offrant des services de fabrications. Cette offre de service permettra à des petites sociétés de se lancer dans le secteur sans être freinées par le manque de ressources. Avec le temps, les fournisseurs QaaS contribueront à normaliser le fonctionnement, la caractérisation et la fabrication des appareils quantiques. Cela permettra une évolution des processeurs quantiques et des technologies habilitantes adjacentes aux qubits.

La cybersécurité à l’ère de l’IA : un bilan encore mitigé
L’IA a un impact sur tous les aspects de notre vie, y compris la cybersécurité. L’IA offensive constituera une menace de plus en plus sérieuse. En effet, l’IA générative peut collecter des informations personnelles à partir des réseaux sociaux, d’e-mails professionnels ou encore de blogs pour générer des e-mails de phishing réalistes qui peuvent être personnalisés et produits en masse sans aucune intervention humaine ou presque. Par conséquent, les entreprises doivent déployer des systèmes de détection de phishing plus avancés, notamment des systèmes optimisés pour détecter le contenu généré par l’IA et améliorer la formation des employés.
L’IA sera davantage utilisée pour générer des modèles comportementaux de réseaux ou de terminaux afin de déterminer si différents produits de sécurité peuvent les identifier. Étant donné qu’une grande partie de la détection a lieu au niveau du SIEM, il est possible de tester les messages de logs plutôt que le comportement réel, de sorte que l’IA est parfaitement adaptée à cette tâche. L’IA jouera un rôle croissant dans les tests et l’évaluation des produits de sécurité.

Au revoir Citizen Developer, bienvenue Business Developer
Les Citizen Developers, c’est-à-dire de collaborateurs non-techniques qui créent des applications pour les besoins spécifiques de leur métier, ont longtemps été présentés comme la réponse à la pénurie de talents dans la Tech. Cependant, la croissance rapide des solutions basées sur l’IA favorise l’émergence d’une nouvelle génération de Business Developers. Ces experts seront de plus en plus impliqués dans le cycle de vie de développement car ils comprennent les objectifs et les opérations de l’entreprise. On assistera alors à l’émergence d’une nouvelle vague de systèmes " no-code " qui permettront aux utilisateurs métier de définir des objectifs et à l’intelligence artificielle de combler l’écart. Les connaissances opérationnelles garantiront la réponse aux besoins spécifiques du logiciel et de l’organisation en atténuant les risques.

IA et sécurité : la vigilance constante est la nouvelle norme
Les entreprises prennent progressivement la mesure des risques associés à l’IA. C’est pourquoi nous prévoyons qu’elles nomment des responsables conformités qui fusionneront peu à peu avec les DSI.
Avec le live learning (ou apprentissage en direct en français), il sera essentiel de mettre en place des garde-fous pour garantir que l’IA est sous contrôle. Des contrôles constants seront nécessaires pour surveiller le comportement de l’intelligence artificielle et s’assurer qu’elle respecte les réglementations en vigueur. La surveillance en direct deviendra la norme. Toutefois, ces systèmes se développent à un rythme effréné, et il sera un jour nécessaire de vérifier que l’IA n’a pas appris à mimer un comportement adéquat tout en effectuant des opérations malveillantes. L’apprentissage par renforcement (ou Reinforcement learning en anglais) et les techniques similaires peuvent, sans le vouloir, inciter l’IA à brouiller les pistes pour atteindre son objectif. C’est un grand défi qu’il faudra relever avant la fin de la décennie.

Ces problèmes participeront toutefois à l’émergence d’une multitude de nouvelles opportunités pour les entreprises spécialisées dans le “nettoyage”, le contrôle et la mise en place de garde-fous pour l’IA.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants