Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les pays européens restent en tête du classement mondial de l’indice de résilience FM Global

mai 2018 par FM Global

Publié pour la cinquième année consécutive, l’indice de résilience FM Global est un outil qui classe chaque année 130 pays et territoires en fonction de la résilience de leurs entreprises. Douze vecteurs basés sur les performances économiques, la qualité du risque et la fiabilité des chaînes d’approvisionnement permettent de déterminer le score de chaque pays. Ce classement unique est mis à la disposition des entreprises pour les aider à choisir l’implantation de nouveaux sites, sélectionner leurs partenaires et gérer leurs risques de manière avisée.

Aucun changement majeur n’est à noter dans les premières et dernières places du classement 2018, ce qui atteste de la stabilité de l’outil. Le trio de tête est composé des mêmes pays qu’en 2017 (Suisse, Luxembourg, Suède), tandis que le Népal, le Venezuela et Haïti conservent les trois dernières places.

De nombreux pays européens se positionnent dans le haut du tableau depuis plusieurs années. Ces résultats soulignent l’excellente capacité de l’Europe à faire face à des perturbations et à se relever rapidement.

Les bons résultats des pays européens devraient inciter les dirigeants d’entreprises internationales qui cherchent à réduire le risque d’interruption de leur activité à investir sur le long terme en Europe.

« L’indice de résilience fournit aux dirigeants d’entreprise des données fiables qui peuvent les aider à prendre des décisions stratégiques en matière d’investissements ou de choix de fournisseurs à travers le monde », soulignent Thierry Masurel et Achim Hillgraf, directeurs des opérations de FM Global pour la France et l’Allemagne, respectivement.

Focus sur l’Europe

Malgré les événements de ces dix dernières années (menaces de défaut de paiement lors de la crise financière, attaques terroristes ou, plus récemment, décision du Royaume-Uni de sortir de l’Union européenne), de nombreux pays européens se maintiennent en haut du classement.

En 2018, treize pays européens figurent dans le top 20 de l’indice de résilience : Suisse, Luxembourg, Suède, Norvège, Allemagne, Autriche, Danemark, Finlande, Pays-Bas, France, République tchèque, Belgique et Royaume-Uni.

Le classement général d’un pays peut cependant masquer des vulnérabilités. La France, par exemple, a chuté de 33 places pour la composante Cyber-risque inhérent et de 18 places pour le vecteur Risque politique. Ceci est dû à la combinaison de deux facteurs :
- le risque accru de cyber-attaque, lié à un taux de pénétration d’Internet en légère hausse ;
- la tendance au recul des libertés individuelles, qui se traduit par des atteintes à l’autonomie personnelle et, plus particulièrement, des contrôles liés au port de symboles et vêtements religieux.

Ces tendances sont très certainement la conséquence des attaques terroristes perpétrées dans le pays et des mesures mises en œuvre pour lutter contre cette menace.

La résilience d’un pays est un facteur décisif lorsqu’il s’agit de choisir où investir des ressources financières. La forte résilience de l’Union européenne peut expliquer en partie pourquoi elle est aujourd’hui la principale destination des investissements étrangers qui s’élèvent à plus de 5 400 milliards d’euros.

L’indice de résilience a été élaboré pour FM Global par la société d’analyse et de conseil Pentland Analytics.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants