Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les pannes informatiques sont la principale cause d’interruptions d’activités en France, selon SunGard Availability Services

décembre 2011 par SunGard Availability Services

SunGard Availability Services dévoile les résultats de son analyse annuelle portant sur les principales causes d’interruptions d’activités en France. L’informatique est la source majeure de ces perturbations, puisque près de la moitié (48%) des incidents signalés sont causés par des défaillances technologiques impliquant des pannes matérielles ou autres problèmes informatiques. Ces chiffres sont basés sur les statistiques de déclenchement* en France.

Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, la continuité d’activité est un enjeu majeur pour les entreprises alors qu’elles cherchent à assurer leur résilience et à faire face à des incidents tant graves que mineurs pouvant compromettre leurs activités stratégiques et leur pérennité. Sachant que la démocratisation des technologies et les interruptions d’activités liées aux technologies de l’information sont les principales raisons de déclaration de sinistres, les organisations doivent s’assurer que les données et applications critiques sont sauvegardées, sécurisées et accessibles selon les objectifs de l’entreprise.

Outre les pannes informatiques, les autres causes de déclenchements sont les incendies, les inondations, les explosions liées aux canalisations de gaz et les conflits sociaux. Plus rares mais plus perturbants, les autres risques, sont les catastrophes naturelles, les crises pandémiques, et les actes de terrorisme.

SunGard a observé l’évolution des causes d’interruptions des activités des entreprises entre 2004 et 2011. Cette analyse se base sur les statistiques de déclenchement* des procédures de secours intervenues chez ses clients en France, au Royaume-Uni et en Amérique du Nord au cours de cette période.

Ainsi, il ressort qu’en France 49 % des déclenchements sont liés à des pannes informatiques alors que le chiffre global, incluant également le Royaume-Uni et l’Amérique du Nord, est de 55%.

Les autres principales raisons de déclenchement en France sont :
- les dénis d’accès (7 %),
- les inondations (5 %),
- les incendies (5 %).

Les pannes de climatisation (4%), électriques (4%) ou réseau (2%) ne représentent quant à elles, qu’une faible proportion.

En cumulant les données françaises et anglaises, l’analyse de SunGard Availability Services a révélé que les pannes informatiques (41 %) et les défaillances énergétiques (20 %) constituent les principales raisons de déclenchements de plans de secours. S’ensuivent les défaillances des réseaux de communication (8 %), ainsi que les actes de terrorisme à égalité avec les inondations (5 % chacun).

Cependant, il est important de noter que le Royaume-Uni se distingue à compter de 2010. Les pannes électriques ou liées aux télécommunications sur le lieu de travail sont en effet devenues depuis plus d’un an les principales raisons de déclenchement, détrônant les dysfonctionnements informatiques au Royaume-Uni.

En effet, on observe au Royaume-Uni une nette diminution des déclenchements liés aux technologies et une substantielle augmentation des défaillances des réseaux de communication (par exemple des pannes de réseaux ou de téléphone), devenue la deuxième cause la plus importante d’interruptions (25 %) avec les pannes de courant. Ces résultats sont en contraste très net avec l’année 2008, puisque moins de 2 % des déclenchements étaient dus à des pannes télécoms.

Les données prises dans leur globalité affichent quelques différences significatives avec 55 % des sinistres dus aux pannes matérielles, 13% à des défaillances énergétiques, et 9% à la corruption des données. Ainsi, au niveau mondial, les pannes matérielles demeurent, comme en France, la principale cause de sinistre.

« Les entreprises doivent être conscientes de la grande variété de risques qui peuvent affecter leur réputation et être alertées des conséquences financières, juridiques, commerciales liées à une indisponibilité », déclare Loïc de Montgolfier, directeur général Europe de l’ouest au sein de SunGard Availability Services. « Il convient donc que les entreprises restent particulièrement vigilantes afin de faire face à toute crise éventuelle, et les directions devraient intégrer au sein même de leurs stratégies de reprise le fait qu’un sinistre puisse se déclarer à tout moment. Les pannes informatiques étant la principale raison des interruptions d’activités en France, la participation et l’implication des DSI est essentielle dans la mise en œuvre d’une continuité d’activité stratégique et adaptée. »


* Un déclenchement survient quand un client de SunGard Availability Services demande à SunGard d’actionner ses solutions de continuité d’activité, de reprise technologique ou de secours utilisateurs.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants