Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les migrations vers le cloud parmi les priorités des responsables informatiques

avril 2020 par Equinix

Equinix, Inc., dévoile les résultats d’une enquête internationale qui a permis de récolter les avis de responsables informatiques sur les principales tendances IT façonnant l’économie mondiale. L’étude menée auprès de près de 2 500 participants de 23 pays sur le continuent américain, dans la zone EMEA et dans la région Asie-Pacifique, montre que les entreprises se préparaient déjà à évoluer dans un monde plus connecté avant que l’épidémie du COVID-19 ne vienne déstabiliser l’environnement professionnel.

Les résultats révèlent cependant que malgré les grandes ambitions des organisations vis-à-vis du multicloud, l’adoption de cette approche reste concrètement inférieure à 20 % dans le monde entier. En France, ce pourcentage est encore moins élevé : seuls 15 % des responsables informatiques s’appuieraient actuellement sur plusieurs fournisseurs de services cloud. Cependant, les résultats de l’enquête pointent vers une accélération des transitions sur le territoire. Ainsi, 63 % des responsables informatiques locaux interrogés prévoiraient de migrer davantage de fonctions vers le cloud (77 % d’entre eux s’attendent d’ailleurs à ce que ce soit fait dans les 12 prochains mois).

Dans le monde entier, ce sont cette fois-ci près de trois quarts (71 %) des répondants qui auraient l’intention de migrer plus de fonctions vers le cloud. Deux tiers (66 %) d’entre eux comptent d’ailleurs le faire dans les 12 prochains mois, alors que près de la moitié (49 %) des responsables interrogés considèrent encore les risques de cybersécurité liés à l’adoption du cloud comme une menace pour leur organisation.

Parmi les stratégies cloud envisagées figure l’approche du multicloud « dispersé », où une seule entreprise utilise plusieurs fournisseurs pour différentes fonctions. L’émergence de cette tendance majeure sur le marché se confirme d’ailleurs dans les résultats de l’enquête : 45 % des responsables informatiques affirment ainsi que leur stratégie IT inclut une migration vers une architecture multicloud. La popularité de cette approche est amenée à avoir d’importantes conséquences sur l’industrie à mesure que les entreprises continueront de diversifier leurs portefeuilles de fournisseurs de services cloud. Pourtant, en dépit du changement stratégique évident en cours, ce phénomène est loin d’être généralisé à l’heure actuelle : moins d’un responsable informatique sur cinq (17 %) affirme que son entreprise est en cours de déploiement sur plusieurs clouds. Les déploiements de clouds hybrides (où les entreprises associent un mélange de fournisseurs de services cloud à une plateforme cloud ou une infrastructure privée) sont plus fréquents : 34 % des responsables informatiques mondiaux auraient déjà mis en place de telles stratégies.

Pour répondre à l’adoption rapide de solutions hybrides multicloud, Equinix a récemment annoncé l’acquisition de la plateforme d’automatisation du bare metal Packet. En associant cette technologie à sa plateforme phare de connectivité, Equinix Cloud Exchange Fabric™ (ECX Fabric™) – qui favorise la mise en œuvre de stratégies multicloud hybrides en connectant directement, de façon sécurisée et dynamique des infrastructures distribuées et des écosystèmes numériques dans le monde entier – le service permet aux entreprises de contourner l’Internet public et de piloter leurs transitions vers la périphérie numérique. Les organisations bénéficient ainsi d’une solution complète, notamment pour la gestion des risques de cybersécurité.

La mise en place d’une structure interconnectée de hubs de réseaux et de clouds à la périphérie numérique réduit la complexité des environnements hybrides, et offre à l’entreprise numérique le choix, l’évolutivité et l’agilité nécessaires à ses besoins actuels et futurs. En proposant cette infrastructure critique sur 55 marchés dans le monde entier, Equinix fait en sorte que ses clients soient mieux équipés pour profiter de façon sécurisée de la couverture mondiale, de l’interconnexion globale et de l’intégration totale essentielles à leurs activités.

Principaux faits de l’annonce

- L’enquête a été menée en ligne du 1er au 16 août 2019 auprès de 2 485 responsables informatiques de 23 pays.

- 63 % des répondants français envisagent de migrer davantage de fonctions vers le cloud à l’avenir – ce qui inclut les outils de productivité, la sécurité et les bases de données.

- Plus de trois quarts (77 %) de ces mêmes répondants ont prévu d’effectuer une telle migration dans les 12 mois à venir.

- 45 % des responsables informatiques français considèrent les risques de cybersécurité liés à l’adoption du cloud comme extrêmement sérieux pour leur entreprise.

- 45 % des responsables informatiques du monde entier ont prévu d’adopter une stratégie basée sur le multicloud.

- En France, 57 % des répondants utiliseraient exclusivement un cloud privé.

- 44 % des infrastructures informatiques mondiales sont actuellement hébergées dans le cloud. Sur le continent américain, ce pourcentage s’élève à 49 %, contre seulement 40 % en EMEA. La région Asie-Pacifique se situe dans la moyenne mondiale avec un taux de 44 %.

- En France, 48 % des responsables informatiques hébergent plus de 40 % de leur infrastructure informatique dans le cloud.

- Plus d’un tiers (36 %) d’entre eux affirment que la 5G les obligera à reconcevoir leur infrastructure afin de s’assurer qu’elle prenne en charge cette technologie, et 35 % d’entre eux estiment que cette nouveauté leur permettra de tirer parti de nouvelles technologies. En outre, plus de trois quarts (76 %) des répondants s’accordent à dire qu’ils associeront la 5G à des datacentres, et 6 personnes sur 10 (61 %) pensent que la 5G renforcera la sécurité de leurs réseaux et leur permettra de prévenir des cyberattaques.

- Près d’un tiers (31 %) des responsables français considèrent l’impact carbone de leur infrastructure informatique comme un élément central de leur stratégie informatique.

- Selon la troisième édition du rapport Global Interconnection Index (GXI) annuel, la connectivité privée en périphérie de réseau devrait faire l’objet d’un taux de croissance annuelle composée (TCAC) de 51 %, et dépasser les 13 3000 tbps de bande passante d’ici 2022.

- En associant les services Network Edge d’Equinix à ECX Fabric™, les entreprises ont la possibilité de déployer des équipements virtuels de périphérie et de les interconnecter à des clouds et fournisseurs de services réseau présents sur des marchés jusqu’ici inaccessibles. Ils pourront alors accéder potentiellement à des milliers de nouveaux partenaires professionnels dans le monde.

À propos de l’étude

L’enquête indépendante a été menée pour le compte d’Equinix auprès de 2 485 responsables informatiques de 23 pays sur le continent américain (Brésil, Canada, Colombie, États-Unis, Mexique), en EMEA (Allemagne, Émirats arabes unis, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Suisse, Turquie) et dans la région Asie-Pacifique (Australie, Chine, Corée, Hong Kong, Japon et Singapour). Les répondants ont été sélectionnés depuis le panel en ligne de Dynata. L’enquête a été menée entre le 1er et le 16 août 2019.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants