Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les journalistes en danger prennent la parole : nouvelle étude sur les pressions indues exercées sur les journalistes

octobre 2020 par Le Conseil de l’Europe

Une étude publiée aujourd’hui par le Conseil de l’Europe analyse de manière détaillée les pressions indues exercées sur les journalistes afin de les empêcher d’informer en toute liberté, et les stratégies qu’ils déploient pour dépasser la peur et poursuivre leur mission d’observateurs critiques.

L’étude « La mission d’informer : les journalistes en danger prennent la parole » (uniquement disponible en anglais), rédigée par deux experts du Conseil de l’Europe sur la liberté de la presse, Marilyn Clark et William Horsley, se fonde sur des entretiens avec 20 journalistes originaires de 18 pays qui ont été victimes de différents types de violence et d’intimidation. Parmi ces journalistes, Daphne Caruana Galizia a été interviewée dix jours avant d’être assassinée le 16 octobre 2017, il y a près de trois ans.

L’étude appelle à prendre des mesures efficaces pour protéger la sécurité des journalistes en danger, poursuivre les auteurs de telles attaques et créer un environnement propice à des médias libres, indépendants et diversifiés, conformément aux recommandations du Conseil de l’Europe. Parmi les mesures recommandées figurent des réformes législatives et réglementaires, le renforcement des mécanismes de signalement visant à protéger des menaces, des programmes d’éducation aux médias et l’accompagnement des journalistes par le biais de leur formation professionnelle et d’un soutien psychosocial.

Si cet échantillon de 20 entretiens ne peut être considéré comme représentatif de la situation générale dans les États membres du Conseil de l’Europe parce qu’il porte essentiellement sur des cas individuels, les auteurs soulignent qu’il permet d’interpréter sous l’angle socio-psychologique la complexité de l’expérience des journalistes qui doivent faire face à des niveaux élevés d’intimidation ou de menace.

Cette étude qualitative a pour objectif d’illustrer et de permettre de mieux comprendre les diverses formes d’ingérence dans la liberté de la presse, déjà répertoriées dans une étude quantitative publiée en 2017 fondée sur une enquête menée auprès de 940 journalistes originaires des États membres du Conseil de l’Europe et du Bélarus et portant sur les risques auxquels les médias et les journalistes sont exposés.

Au cours des entretiens, les 20 journalistes ont évoqué les risques qu’ils encourent dans l’exercice de leur profession, les intrusions dans leur vie privée et les contraintes qui en découlent, le fait de mettre parfois leur vie en danger, et leurs stratégies pour renforcer leur résilience et poursuivre leur « mission d’information ».

Le rapport recense quatre types de menaces et de pressions dont les journalistes interrogés ont été victimes de la part de divers acteurs, y compris des acteurs étatiques et des responsables politiques : physiques, psychologiques, judiciaires ou juridiques, et économiques. L’étude évalue également l’impact de ces pressions sur le travail des journalistes et leur effet dissuasif sur la liberté d’expression, par exemple, par le biais de l’auto-censure.

Parmi les autres aspects évalués figurent la façon dont le contexte juridique, politique, économique et culturel dans les différentes régions d’Europe détermine la capacité des journalistes à faire leur travail, et les stratégies qu’ils déploient pour continuer à exercer malgré un environnement hostile. Le rapport souligne que l’une des principales stratégies des journalistes interrogés consiste souvent à s’appuyer sur le sentiment d’avoir une mission pour relever les défis personnels et professionnels auxquels ils font face.

L’étude a été publiée aux Éditions du Conseil de l’Europe et est disponible sur book.coe.int




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants