Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les informations stockées sous format électronique ont un rôle clé dans le traitement des litiges courants, selon une étude Symantec

septembre 2010 par Symantec

Symantec Corp. publie les résultats d’une enquête réalisée auprès de 5 000 avocats révélant les difficultés rencontrées par la profession pour gérer le volume considérable d’informations stockées sous format électronique, indispensables pour réunir des preuves dans les affaires juridiques traitées en Europe, au Moyen-Orient et en Asie (EMEA).

Les personnes interrogées dans dix pays ont reconnu avoir perdu un procès, enregistré un retard dans le traitement d’une affaire ou avoir été sanctionnées par un tribunal ou un organisme de régulation au cours des deux dernières années, en raison de leur incapacité à trouver ou à traiter des informations électroniques qu’elles auraient pu produire comme preuve. En France, 56% des personnes interrogées ont fait état de problèmes d’identification et de récupération des données stockées sous format électronique (processus également appelé « e-discovery ») au cours des trois derniers mois, contre 51% dans toute la région EMEA.

L’étude de Symantec a également révélé que les difficultés d’accès à des « preuves numériques » gênaient parfois le traitement d’une affaire, en effet 56% des avocats français interrogés indiquent que ces difficultés d’accès ont engendré des retards ou des sanctions dans les affaires dont ils étaient chargés. Parallèlement, la capacité d’identification et de récupération des informations pertinentes parmi des millions de fichiers électroniques aurait un impact positif sur les affaires traitées en France : 68% des avocats interrogés ont déclaré que « des preuves numériques » identifiées par voie électronique ont joué un rôle déterminant dans la conclusion favorable des dossiers qu’ils avaient traités au cours des deux dernières années.

« Ces résultats démontrent le rôle clé des informations stockées sous format électronique dans le traitement des litiges courants ; 89% des avocats les jugent « critiques » ou « importantes pour leurs activités quotidiennes », explique Vincent Videlaine, Directeur des Technologies de Stockage, Symantec.

Ils sont 45 % dans la zone EMEA et 49% en France à affirmer que le contenu des disques durs individuels représente le type de données électroniques le plus fréquemment recherché pour trouver des informations pertinentes.

Dans le cadre de cette enquête, il a été demandé à des avocats de la zone EMEA comment ils estimaient parvenir à appliquer la recherche électronique à des quantités croissantes de données électroniques ; les réponses ont révélé un écart potentiel entre les intentions et la capacité à mettre en œuvre le processus. En France, plus de 59% des personnes interrogées ont reconnu rencontrer des difficultés à traiter la quantité d’informations à rechercher ; 34% évoquent le manque de temps pour effectuer des recherches approfondies contre 29% pour la zone EMEA. Enfin, 25% des avocats interrogés ont affirmé ne pas disposer d’une technologie de recherche électronique suffisamment élaborée pour répondre efficacement à leurs demandes.

Interrogés sur les moyens à mettre en œuvre pour remédier à cette situation, 57% des avocats ont demandé spécifiquement des « améliorations dans la technologie de recherche utilisée pour identifier, protéger et traiter les données stockées sous format électronique », dans le cadre de mesures telles qu’une nouvelle législation régissant l’administration de la preuve sous format électronique ou une collaboration internationale plus intense.


A la demande de Symantec, cette étude a été réalisée en août 2010 auprès de 5 000 avocats sélectionnés en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Afrique du Sud, en Espagne, en Suède, en Suisse, au Royaume-Uni et aux Emirats arabes unis.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants