Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les entreprises optent pour une stratégie multiplateformes pour opérer leur transformation numérique

juin 2018 par Cloud Foundry Foundation

Les entreprises font de plus en plus fréquemment cohabiter différentes technologies cloud natives, à la fois pour créer des applications sur le cloud et pour remanier des applications traditionnelles. C’est la conclusion du dernier rapport publié par la Cloud Foundry Foundation.

« Les décisionnaires informatiques ont désormais affermi leur assurance vis-à-vis du cloud et déploient aujourd’hui plus largement un mix de plateformes, dont des solutions PaaS, des conteneurs et des technologies sans serveurs »explique Abby Kearns, directrice exécutive de Cloud Foundry Foundation. « Dans un espace dominé par le multiplateforme, il n’est guère surprenant qu’une fois bien familiarisés avec ces outils, les décisionnaires IT se mettent à rechercher une suite de technologies pouvant être orchestrées. Ce qu’ils veulent, ce sont des technologies capables de s’intégrer à leurs solutions existantes et de répondre à leurs besoins actuels, mais aussi suffisamment souples pour répondre aux besoins de demain. »

L’enquête fait ressortir plusieurs points majeurs :

- Un espace dominé par le multiplateforme : La cohabitation de différentes technologies n’a jamais été aussi flagrante. 77 % des décisionnaires IT affirment utiliser ou envisager des solutions PaaS (plateforme en tant que service), 72 % des conteneurs et 46 %, l’informatique sans serveurs.

- Un mix de nouvelles applications cloud natives et d’applications anciennes remaniées : 57 % des décisionnaires IT déclarent que leurs entreprises optent pour une formule mixte, en créant de nouvelles applications cloud natives et en remaniant les applications existantes, soit une hausse de 9 % par rapport à la fin 2017.

- Les conteneurs confirment leur succès : Qu’elles développent de nouvelles application ou remanient les anciennes, les entreprises adoptent désormais les conteneurs.

- Le sans serveur a le vent en poupe : L’informatique sans serveur connaît un intérêt croissant. Seuls 43 % des répondants n’utilisent pas le sans serveur, et les entreprises envisageant le sans serveur ont augmenté de 10 % par rapport à 2017.

- Le PaaS poursuit son expansion : Les déploiements PaaS n’ont jamais été aussi répandus, tandis que le développement d’applications cloud natives connaît une forte accélération : deux tendances en plein essor qui, en toute logique, sont aussi simultanées. Cette expansion est confirmée par 62 % des décisionnaires IT, qui indiquent que l’utilisation d’un PaaS fait économiser plus de $100 000 à leurs entreprises.

- Flexibilité et interopérabilité, les priorités : Les décisionnaires IT font figurer « l’intégration aux outils existants » et « la flexibilité permettant l’utilisation de nouveaux outils » parmi les cinq principales caractéristiques d’une plateforme, les trois autres étant la sécurité, le support et le prix.

Il y a moins de 6 mois, le rapport de 2017 de la Cloud Foundry Foundation intitulé « Innovation & Relevance : A Crossroads on the Cloud Journey » montrait que les décisionnaires IT avaient progressé dans leur expérience du cloud. En 2016, ils se plaignaient du manque de clarté des technologies IaaS (infrastructure en tant que service) et PaaS (plateforme en tant que service). La plupart d’entre eux n’en étaient encore qu’à évaluer ces solutions. Vers la fin 2017, ils étaient passés au stade de la sélection et du déploiement à plus grande échelle de solutions cloud. 20 % des décisionnaires IT déclarent se consacrer principalement à la création d’applications cloud natives, soit une augmentation de 5 % par rapport à l’année dernière, tandis que 13 % disent s’intéresser avant tout au remaniement d’applications, soit une baisse de 11 points. A l’heure où un nombre croissant d’entreprises développent leurs applications sur le cloud, les déploiements PaaS se multiplient eux aussi : deux tendances en plein essor qui, en toute logique, sont aussi simultanées.

Plate-forme parvenue à maturité dont l’importance ne cesse de croître, Cloud Foundry est utilisée par de grandes entreprises pour développer et déployer des applications cloud natives, et leur fait ainsi gagner énormément de temps et de ressources. Ces entreprises bénéficient de la cohérence du runtime applicatif CFAR sur diverses distributions de la plate-forme, en vertu d’un programme de certification des prestataires. Cloud Foundry Container Runtime (CFCR) associe Kubernetes à toute la puissance de Cloud Foundry BOSH. Il offre une solution uniformisée qui permet d’instancier, déployer et gérer des clusters Kubernetes à haute disponibilité sur n’importe quel cloud, avec à la clé un déploiement, une gestion et une intégration simples des conteneurs.


Cette enquête a été organisée et réalisée par ClearPath Strategies, cabinet d’études de marché et de conseil stratégiques pour les chefs de file et forces de progrès à travers le monde.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants