Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les efforts du gouvernement et des industries ont provoqué une chute continue et significative des niveaux des spams, affirme Commtouch dans son rapport trimestriel d’avril 2012

mai 2012 par Commtouch

Les efforts de l’industrie et du gouvernement ont porté un coup dur aux spams, a annoncé aujourd’hui Commtouch® (Nasdaq : CTCH) dans son rapport trimestriel du mois d’avril. Le rapport est basé sur une analyse détaillée de plus de 10 milliards de transactions journalières, traitées par le « Data cloud » GlobalView™ de Commtouch.

A la même époque l’année dernière, les niveaux de spams étaient de 150 milliards par jour, juste avant le démantèlement de Rustock. Immédiatement après le démantèlement, les niveaux de spam ont chuté et ont continué à diminuer depuis. Au premier trimestre de 2012, une moyenne de 94 milliards de spams ont été envoyés chaque jour.

« La baisse soutenue des spams sur l’année écoulée peut être attribué à de nombreux facteurs, y compris le démantèlement des réseaux de zombies, l’augmentation des poursuites contre les spammeurs et les industries de contrefaçons, affirme Amir Lev, Directeur Technique de Commtouch. Cependant, les niveaux de spams sont encore quatre fois supérieurs aux courriels légitimes et les revenus des cybercriminels proviennent d’autres sources comme les logiciels malveillants dans le domaine bancaire »

Facebook reste très populaire, avec une campagne proposant une vidéo impossible à regarder” (an unwatchable video).

Parmi les autres points traités dans ce rapport :

Les sites catégorisés « pornographie » restent la catégorie web à être la plus infectée par les malwares

Les sujets les plus populaires des spams ce trimestre sont la pharmacie et les ventes de contrefaçons

L’Inde garde son titre du pays possédant le plus de zombies (19,2% du total mondial) 270 000 zombies en moyenne ont été activés chaque jour


A noter : les niveaux des spams mondiaux sont basés sur le trafic des courriels mesuré à partir des flots de données non filtrés et ne comprenant pas le trafic interne des entreprises. De ce fait, les niveaux des spams globaux peuvent être différents des quantités reçues dans les boîtes de réception des utilisateurs, en raison des solutions de filtrage mis en place par les fournisseurs de services Internet..




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants