Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les données de 3,8 milliards d’utilisateurs de Clubhouse et de Facebook sont-elles réellement en vente ?

octobre 2021 par Avast

Ces rumeurs affirment que les numéros de téléphone des utilisateurs de Clubhouse et les contacts correspondants auraient été en vente sur le dark web en juillet 2021. Cette affirmation avait été réfutée par des chercheurs en sécurité à l’époque et à l’heure actuelle, aucune vérification indépendante ne prouve qu’elle soit exacte.

Mais il a été confirmé que les données de plus d’un milliard d’utilisateurs de Clubhouse, Facebook et LinkedIn ont été collectées et divulguées en avril 2021, exposant les individus à un risque accru de spam par e-mail et SMS, d’attaques de phishing et d’attaques par piratage de compte.

Les utilisateurs peuvent et doivent se protéger des risques liés aux données déjà connues pour être publiques, surtout si ces rumeurs s’avèrent vraies.

Avast conseille aux utilisateurs de prendre trois mesures :

• Les informations publiques, même si elles se trouvent sur réseau social, sont publiques et peuvent être récupérées pour être collectées, rassemblées et compilées dans de grandes bases de données qui peuvent ensuite être vendues sur le dark web : définissez vos différents profils comme « non publics » ou alors faites très attention aux informations que vous partagez publiquement.
• Protégez-vous contre le “SIM Swapping” (vol de numéro de téléphone par “substitution” de carte SIM) en utilisant, lorsque cela est possible, des applications d’authentification plutôt que des SMS pour votre deuxième facteur de sécurité.
• Toujours pour contrer le SIM Swapping, assurez-vous auprès de votre opérateur mobile qu’il vous permette de vous opposer à certaines manipulations telles qu’un changement de carte SIM : cela ne doit pouvoir se produire qu’avec votre autorisation explicite !




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants