Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les décideurs IT optent pour des technologies développées en interne malgré les risques liés à la sécurité et à l’évolutivité

novembre 2019 par Mailjet

Une nouvelle enquête menée par Mailjet (la solution emailing leader en Europe) sur l’utilisation des technologies marketing révèle que 52% des décideurs IT en France ont déjà développé une solution en interne. A noter que parmi les outils les plus fréquemment construits en interne se trouvent les solutions d’emails transactionnels (62%), les CRM (61%) et les solutions d’emails marketing (57%). Toutefois, l’étude met en évidence les risques concernant la sécurité et l’évolutivité de ces outils lorsqu’ils sont conçus en interne.

Alors que, d’après les décideurs français, ce sont majoritairement aux directeurs IT (47%) que revient la décision de construire une technologie marketing en interne ou de faire appel à des prestataires externes, l’enquête de Mailjet dévoile les principaux facteurs que les professionnels de l’informatique prennent en compte pour faire leur choix.

La sécurité doit être une priorité pour les décideurs IT

Comme on pouvait s’y attendre, les responsables informatiques identifient le manque de sécurité comme l’un des principaux freins au fait d’utiliser une technologie marketing externe (39%). Cette inquiétude se justifie notamment par les récentes actualités : vol des données personnelles de plus de 100 millions de clients de Capital One en Amérique du Nord, piratage des données de 90 000 clients MasterCard en Allemagne, hacking des données de 1,4 million d’utilisateurs d’Uber en France, etc.

Toutefois, l’étude révèle que le principal obstacle au fait de faire appel à un prestataire externe, devant le manque de sécurité, est le coût impliqué par le changement de solution (55%). Cela suggère que les entreprises pourraient faire passer le facteur “coût” avant le facteur “sécurité” dans leurs choix technologiques. Il s’agit d’une tendance préoccupante car, compte tenu des problèmes de cybersécurité qui se posent actuellement, la sécurité des données stockées doit être considérée comme une priorité par les professionnels IT.

Pierre Puchois, Chief Technology Officer chez Mailjet, déclare : « La sécurité est un critère important lorsqu’il s’agit de décider entre une technologie maison ou une solution externe. Toute atteinte à la sécurité pourrait avoir de graves conséquences sur la réputation et la crédibilité d’une marque, sans parler des coûts techniques et juridiques liés à la réparation de tout dommage causé. Dans le cadre du choix d’une solution externe, il est pertinent de s’assurer qu’elle dispose de tous les moyens pour assurer le niveau de sécurité requis. Les normes internationales telles que la certification ISO 27001 peuvent aider à s’en assurer. »

L’étude révèle également que plus de la moitié des décideurs IT estiment que travailler avec une solution maison leur fait perdre du temps (22h par semaine en moyenne). En effet, maintenir une infrastructure capable de protéger correctement les données et de suivre une législation en constante évolution est une tâche à part entière. Dans ces conditions, mieux vaut faire appel aux services de prestataires externes plutôt que de s’exposer à des problèmes de non-conformité ou de piratage qui pourraient engendrer d’importants risques financiers et commerciaux.

L’absence d’amélioration et d’évolutivité des outils représente un risque important

Lorsque l’on demande aux décideurs IT quel est le plus grand risque lié à l’utilisation d’une solution interne, c’est l’absence d’amélioration continue du produit qui arrive en tête des réponses (14%). En effet, à l’heure où les technologies et les besoins des consommateurs évoluent constamment, il est indispensable pour les entreprises de pouvoir s’appuyer sur des outils évolutifs afin de rester compétitives sur le marché.

De même, les sociétés doivent s’assurer de bénéficier de technologies auto-scalables permettant d’évoluer en fonction de leur croissance et de leurs pics d’activité. C’est même crucial pour certaines entreprises qui doivent gérer des temps forts commerciaux. Par exemple, pour une société e-commerce, il est indispensable d’avoir une solution emailing capable de supporter un flux massif d’envois lors d’événements clés tels que le Black Friday et le Cyber Monday. Pierre Puchois poursuit : « En fin de compte, la performance d’une solution marketing dépend également de sa capacité à évoluer, aussi bien fonctionnellement que techniquement. Sans une plateforme capable de scaler pour répondre à des besoins exigeants, la performance de la technologie sera compromise. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants