Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les attaques DDoS ciblent en priorité les secteurs de la finance, des télécoms et de l’informatique

décembre 2015 par Kaspersky Lab et B2B International

¼ ou presque des entreprises dans les secteurs de l’informatique, des télécommunications et des services financiers a subi une attaque par déni de service distribué (DDoS) au cours des 12 derniers mois, selon une enquête réalisée par Kaspersky Lab et B2B International. Cependant, tandis qu’un peu moins de la moitié (47 %) des établissements financiers admettent être des cibles au premier chef, les entreprises d’informatique et de télécommunications ne s’estiment guère plus menacées que les autres secteurs, ce qui risque de les rendre plus vulnérables.

Principaux résultats :

- Un tiers des entreprises (36 %) pensent qu’elles sont susceptibles d’être les cibles d’une attaque DDoS, une proportion qui n’est que légèrement supérieure dans l’informatique (40 %) et les télécommunications (38 %).

- Une entreprise sur six (16 %) parmi celles interrogées a effectivement été victime d’une attaque mais ce chiffre avoisine une sur quatre dans les secteurs de l’informatique (21 %), des services financiers (22 %) et des télécommunications (24 %).

- Près de 75 % des entreprises indiquent que les attaques DDoS dont elles ont fait l’objet ont coïncidé avec d’autres incidents de sécurité.

- Seules 52 % d’entre elles se jugent bien informées au sujet de ce type d’attaques et à peine 53 % savent comment les prévenir ou les neutraliser, un pourcentage qui monte à 61 % dans les services financiers et les télécommunications.

Faisant désormais partie des armes les plus répandues dans l’arsenal des cybercriminels, les attaques DDoS sont destinées à extorquer de l’argent, perturber l’activité ou nuire à une réputation ou encore à faire diversion pendant une autre cyberattaque simultanée.

« Comme l’ont montré les récentes attaques DDoS contre des opérateurs télécoms et des banques, les entreprises de ces secteurs sont les cibles de prédilection de leurs auteurs. Dans certains cas, ces attaques sont un écran de fumée pour masquer le vol de données ou aboutissent à des demandes de rançons exorbitantes. C’est pourquoi les secteurs vulnérables doivent faire preuve d’une extrême vigilance sur la sécurité et se préparer à faire face aux attaques DDoS. Il leur faut cerner la menace et choisir la meilleure protection contre celle-ci. L’époque où les attaques DDoS n’étaient qu’un acte de frustration provoquant tout au plus une certaine interruption de l’activité est depuis longtemps révolue », commente Evgeny Vigovsky, responsable des activités de Kaspersky Lab pour la protection contre les attaques DDoS.

En cas d’attaque DDoS, Kaspersky DDoS Protection permet aux entreprises de rediriger temporairement le trafic via un autre itinéraire, en le faisant passer par des centres de nettoyage qui filtrent les requêtes et acheminent le trafic légitime sans encombre. Cela signifie que les utilisateurs ont toujours accès au service ou au site en toute sécurité et fiabilité, même lorsqu’une attaque intense et prolongée est en cours.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants