Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les 9 conseils de Kaspersky Lab pour un Noël sans mauvaise surprise

décembre 2011 par Kaspersky Lab

Comment se prémunir des risques liés à la sécurité de l’information pendant les fêtes de fin d’année ? Découvrez les 9 astuces de Kaspersky Lab pour une protection optimale.

1. Protégez votre smartphone

Les menaces des malwares sur les mobiles vont croissant. Il est toutefois encore plus dangereux d’égarer un smartphone contenant des données sensibles ou de se le faire voler. Il peut en effet s’agir d’informations donnant accès à des services sur le Web, des coordonnées de vos contacts ou encore de documents d’entreprise. Un logiciel de sécurité pour smartphones – à l’exemple de Kaspersky Mobile Security – assurera la protection de ces données.

2. Verrouillez l’accès à votre réseau WiFi domestique

Les utilisateurs de réseaux domestiques sans fil (WiFi) doivent prendre des mesures efficaces de sécurité pour empêcher des tiers d’intercepter leurs données, notamment en changeant le mot de passe administrateur par défaut sur le routeur et en activant le cryptage du trafic. La méthode recommandée en l’occurrence est le cryptage WPA2 reposant sur l’algorithme AES. Vous devez également définir un mot de passe d’accès sécurisé, différent du mot de passe administrateur, et le changer toutes les deux semaines environ.

3. Protégez l’accès aux tablettes

Les tablettes comme l’iPad d’Apple sont en plein essor et servent souvent à naviguer sur Internet. De nombreuses applications y sont également installées. Il ne faut pas négliger la sécurité de ces appareils, qui peuvent tomber rapidement entre les mains d’un voleur ou encore se trouver exposés à des regards indiscrets. Vous devez donc définir un code d’accès (PIN) ou, mieux, un mot de passe robuste. Après quelques minutes d’inactivité, la tablette doit se verrouiller d’elle-même. Important : appliquez un blocage d’accès restrictif, afin que l’appareil efface automatiquement la totalité de son contenu après plusieurs tentatives de saisie d’un code PIN erroné.

4. Surveillez votre smartphone en vacances

Profitez bien de vos vacances ! Nombreux sont celles et ceux qui voyagent à l’occasion des fêtes de fin d’année et pratiquement tous emportent avec eux un terminal Internet (généralement un smartphone). Pour un voyage sans stress, ne perdez pas de vue vos petits appareils. Conservez le numéro de votre opérateur à portée de main, de façon à pouvoir bloquer la carte SIM en cas de perte du téléphone. Sachant que les smartphones contiennent généralement des données sensibles, installez un logiciel de sécurité tel que Kaspersky Mobile Security, qui interdira à un violeur éventuel tout accès à vos informations.

5. Prémunissez-vous contre le phishing

Les cybercriminels lorgnent votre argent, ainsi que vos identifiants et numéros de carte de crédit. C’est pourquoi des vols virtuels sont souvent perpétrés au moyen d’e-mails de phishing. Se faisant passer pour des messages officiels de votre banque ou d’autres organismes, ceux-ci vous incitent à saisir vos codes d’accès ou vous dirigent vers un site Web contrefait. Certains e-mails de phishing se reconnaissent facilement aux fautes de français qu’ils contiennent. Par conséquent, soyez sur vos gardes. Il existe toutefois des contrefaçons de sites bancaires extrêmement bien réalisées, au point que même les experts ont peine à les différencier. En pareil cas, la protection antiphishing offerte par un logiciel de sécurité efficace peut se révéler utile. Cette fonctionnalité permet de détecter et de filtrer les attaques de phishing et d’éviter l’interception de données dans le navigateur.

6. Gardez le contrôle de vos logiciels

Quels logiciels sont sécurisés et lesquels ne le sont pas ? Voilà une question à laquelle il est souvent difficile de répondre sans informations complémentaires. C’est aussi la raison pour laquelle Kaspersky Lab intègre à ses produits de sécurité une fonction de contrôle des applications qui empêche les logiciels dangereux d’endommager le système, en attribuant à chaque programme des droits d’accès aux différentes ressources d’après une évaluation automatique des risques issue de la base de données de sécurité de Kaspersky Lab dans le cloud.

7. Utilisez les filtres Web

Internet est un reflet de la vie réelle et comporte lui aussi des lieux que les citoyens respectueux de la loi doivent s’abstenir de fréquenter. Malheureusement, il ne suffit pas de demeurer à l’écart des sites douteux pour préserver votre sécurité, car une simple recherche Google sur le dernier film de Harry Potter peut vous exposer à un danger. De quelle façon ? Les pirates surveillent de près les termes les plus courants sur les moteurs de recherche. Ils se servent de ces informations pour créer de faux sites en rapport avec les sujets d’actualité, et même de techniques pour optimiser leur référencement sur les moteurs de recherche et les faire apparaître en tête des résultats. C’est ainsi que l’internaute peut rapidement se retrouver sur un site Web infecté.

8. Protégez-vous contre les attaques « zero day »

Les taux de détection constituent un critère important dans le choix d’un scanner de virus. Si la plupart des éditeurs proposent des taux de détection à base de signatures avoisinant 100%, cela suppose toutefois que les signatures correspondantes soient disponibles. Or ce n’est pas toujours le cas, en particulier en présence de nouvelles menaces. Le taux de détection en l’absence de signature est donc un facteur décisif de différenciation. Les meilleurs scanners de virus se distinguent par la puissance de leur moteur de détection comportementale.

9. Protégez-vous lors des accès WiFi

En dehors de la maison, les réseaux WiFi sont très pratiques pour les utilisateurs qui voyagent. La prudence est cependant de rigueur car de nombreux opérateurs désactivent le cryptage pour plus de simplicité. Vous devez vous montrer particulièrement vigilant sur les réseaux WiFi ouverts, où des pirates peuvent employer des outils qui leur permettent d’espionner les utilisateurs d’un simple clic. Mieux vaut donc prévenir que guérir et se tenir à l’écart des réseaux WiFi non cryptés. Si vous n’avez pas le choix, utilisez alors obligatoirement un logiciel VPN (réseau privé virtuel) en plus des mesures de sécurité habituelles (pare-feu, scanner de virus, mises à jour).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants