Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le rapport d’Akamai sur « l’État des lieux d’Internet » du 4e trimestre 2016 indique une hausse de 26 % de la vitesse moyenne de connexion à l’échelle mondiale

mars 2017 par Akamai

Akamai Technologies, Inc. a publié son rapport État des lieux d’Internet au 4e trimestre 2016. Basé sur les données observées sur l’Akamai Intelligent Platform™, ce rapport présente des statistiques clés à l’échelle mondiale : vitesses de connexion, adoption du haut débit, interruptions importantes du service Internet, taux d’épuisement des adresses IPv4 et migration vers le protocole IPv6.

Panorama européen des faits marquants du rapport Akamai « État des lieux de l’Internet » du 4e trimestre 2016

Vitesses de connexion : La tendance haussière s’est maintenue dans les pays européens

• La vitesse de connexion moyenne a augmenté d’une année sur l’autre dans tous les pays étudiés, à l’exception de la Russie, qui n’a connu aucun changement par rapport à l’année dernière. La Lituanie a connu la plus faible augmentation, avec 1,9 %, tandis que le Danemark a enregistré la plus forte hausse, avec 29 %.
• Avec une progression de 18 % d’un trimestre à l’autre de sa vitesse de connexion moyenne (qui se situe à 23,6 Mbit/s), la Norvège se maintient au premier rang des pays européens étudiés au 4e trimestre 2016.
• 27 des 31 pays étudiés avaient des vitesses de connexion moyennes de 10 Mbit/s ou plus au cours du 4e trimestre, contre 26 au trimestre précédent.

• Connectivité haut débit en Europe (IPv4) : En dernière position du classement et avec la plus forte baisse trimestrielle, la France a de nouveau affiché le taux d’adoption le plus bas de la région (70%), soit près de 27 points de moins que le leader régional (Malte à 97%).

Adoption du haut débit : La Norvège est encore 1ère pour l’adoption du débit de 25 Mbit/s en Europe

• Le classement mondial des 10 pays ou régions affichant la plus forte adoption du débit de 25 Mbit/s comptait six pays européens : Norvège (2e position), Suède (4e position), Danemark (5e position), Suisse (6e position), Finlande (8e position) et Lettonie (10e position). De fortes hausses d’une année sur l’autre ont été enregistrées par le Danemark (79 %), la Suisse (75 %) et la Norvège (62 %).
• La Norvège s’est aussi maintenue à la 1ère place des pays européens étudiés pour l’adoption du haut débit de 15 Mbit/s, laissant la 2e position à la Suisse avec un taux d’adoption de 54 %. Sept autres pays (Suède, Danemark, Pays-Bas, Finlande, Roumanie, Lettonie et Belgique) comptaient 40 % ou plus d’adresses IPv4 uniques se connectant à Akamai à des vitesses moyennes supérieures à 15 Mbit/s.
• Avec un taux de 73 % pour l’adoption du débit de 10 Mbit/s, la Suisse a dépassé les Pays-Bas, qui occupaient la 1ère place du classement au 3e trimestre. Les 31 pays européens étudiés ont tous connu des gains annuels lors du 4e trimestre, la Croatie voyant son taux d’adoption du débit de 10 Mbit/s bien plus que doubler d’une année sur l’autre avec 146 %.

IPv4 et IPv6 : La Belgique conserve la plus forte adoption mondiale du protocole IPv6

• Lors du 4e trimestre 2016, près de 807 millions d’adresses IPv4 uniques se sont connectées à Akamai Intelligent Platform, soit une diminution de 0,4 % par rapport au 4e trimestre 2015.
• L’activité d’allocation/affectation ou d’attribution IPv4 a connu une baisse sensible lors du 4e trimestre, avec 6,4 millions d’adresses allouées contre 16 millions au 3e trimestre.
• Avec 47 % de part des demandes de contenu double pile reçues par Akamai en IPv6, la Belgique maintient son avance au niveau mondial avec une augmentation de 20 % d’un trimestre à l’autre.
• Les fournisseurs de câble et de téléphonie mobile ont continué de générer le plus grand nombre de requêtes IPv6. En Europe, TELENET (Belgique), Kabel Deutschland (Allemagne) et Sky Broadband (Royaume-Uni) montrent la voie. Ils ont atteint respectivement 65 %, 53 % et 50 %, de leurs requêtes double pile à partir d’adresses IPv6 à Akamai.

Connectivité mobile : Le Royaume-Uni, leader mondial de la vitesse moyenne de connexion mobile

• Au cours du 4e trimestre 2016, le Royaume-Uni a conservé la vitesse moyenne de connexion mobile la plus rapide avec 26,8 Mbit/s.
• Parmi les pays ou les régions étudiés en Europe, 19 possédaient une vitesse moyenne de connexion mobile de 10 Mbit/s ou plus (contre 16 au trimestre précédent).

Les annonces du 4e trimestre 2016 indiquent le maintien des tendances à la hausse concernant l’adoption du haut débit et les vitesses

• La Commission européenne a annoncé la mise en place d’un fonds de 500 millions d’Euros (Connecting Europe Broadband Fund, ou CEBF) pour aider l’UE à offrir un accès universel de 100 Mbit/s à tous les foyers et de 1 Gbit/s à toutes les entreprises d’ici 2025.
• La Suède a revu ses objectifs de connectivité à la hausse, pour fournir un haut débit de l’ordre du Gbit/s à 98 % de sa population d’ici 2025.
• Le gouvernement allemand a annoncé un plan en quatre phases pour atteindre une infrastructure de connexions gigabit d’ici 2025. La 1ère phase prévoit une couverture universelle à 50 Mbit/s en 2018.
• Le régulateur de télécommunications britannique Ofcom a publié une proposition visant à atteindre l’obligation de service universel d’un accès à 10 Mbit/s prévue par le gouvernement d’ici 2020




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants