Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le rapport « État des lieux d’Internet au 3è trimestre 2016 » d’Akamai indique une hausse annuelle de 21 % de la vitesse moyenne de connexion à l’échelle mondiale

décembre 2016 par Akamai

Akamai Technologies, Inc. a publié son rapport « État des lieux de l’Internet au 3è trimestre 2016 ». À partir de données recueillies par l’Akamai Intelligent Platform, ce rapport présente des statistiques globales clés : vitesses de connexion, indicateurs d’adoption du haut débit, interruptions importantes du service Internet, taux d’épuisement des adresses IPv4 et migration vers le protocole IPv6.

Des données et des graphiques extraits du rapport « État des lieux de l’Internet au 3ème trimestre 2016 » sont également disponibles sur le site Web État des lieux de l’Internet d’Akamai et sur les applications mobile iOS et Android du même nom. La Communauté Akamai organise, par ailleurs, des discussions relatives à ce rapport.

Les faits marquants du rapport d’Akamai « État des lieux d’Internet au 3ème trimestre 2016 » :

Vitesses de connexion : la tendance haussière se maintient dans les pays européens

• La vitesse moyenne de connexion a augmenté d’une année sur l’autre dans tous les pays européens, la Slovénie (14,1 Mbit/s) ayant enregistré la plus forte hausse (45 %). 28 pays étudiés ont connu une croissance à deux chiffres, et parmi eux la Bulgarie, la Croatie, l’Italie, Malte, la Slovénie et l’Espagne ont vu leurs vitesses moyennes de connexion augmenter d’au moins 25 % par rapport à l’année précédente.

• La Norvège a conservé son statut de leader des pays européens étudiés au 3ème trimestre, malgré un léger recul de 0,2 % d’un trimestre à l’autre, avec 20 Mbit/s. La Suède arrive en 2ème position (19,7 Mbit/s) avec la plus forte hausse trimestrielle (4,6 %) observée dans la région.

• Avec une croissance trimestrielle de 1 %, la Roumanie (85 Mbit/s) est une nouvelle fois arrivée en tête des pays européens. Au total, la vitesse maximale moyenne de connexion a été supérieure ou égale à 50 Mbit/s dans 25 pays européens, contre 26 au 2ème trimestre.

• D’une année sur l’autre, une tendance haussière globale a été observée dans tous les pays européens au cours du 3ème trimestre. Au total, 27 des 31 pays étudiés ont affiché une croissance à deux chiffres de leurs vitesses maximales moyennes de connexion avec des augmentations comprises entre 38% pour la Croatie et seulement 2,4% pour la Finlande.

Connectivité haut débit : le Danemark enregistre une forte croissance du taux d’adoption du débit de 25 Mbit/s

• Au 3è trimestre, les pays européens dominent une fois de plus le classement mondial des 10 pays ou régions affichant la plus forte adoption du débit de 25 Mbit/s. Parmi eux : la Norvège (2e), la Suède (4e), la Suisse (7e), la Finlande (8e), la Lettonie (9e) et le Danemark (10e). Les plus fortes hausses ont été enregistrées par le Danemark (66 %), la Norvège (51 %), la Finlande (47 %) et la Suisse (41 %). D’une année sur l’autre, ces augmentations, bien qu’importantes, restent inférieures à la moyenne mondiale de 68 %.

• C’est la Norvège qui a adopté le plus largement le haut débit de 15 Mbit/s au 3è trimestre, avec 48 % de ses adresses IPv4, connectées à Akamai, ayant atteint ou dépassé le seuil de vitesse de connexion moyenne. L’adoption du débit de 15 Mbit/s a connu une augmentation annuelle dans tous les pays européens. La Croatie a enregistré la plus forte progression avec 226 %, tandis que l’Italie (138 %) et la Slovénie (109 %) ont vu leurs taux d’adoption plus que doubler.

• Avec un taux d’adoption du débit de 10 Mbit/s à 65%, les Pays-Bas ont relégué la Suisse en 2è position au 3è trimestre. Tous les pays européens étudiés ont encore une fois enregistré des tendances à la hausse d’une année sur l’autre, avec notamment la Croatie, Chypre et l’Italie, dont les taux d’adoption ont plus que doublé, pour atteindre respectivement 323 %, 157 % et 111 %.

IPv4 et IPv6 : la Belgique conserve la plus forte adoption mondiale du protocole IPv6

• Le nombre d’adresses IPv4 uniques se connectant à l’Akamai Intelligent Platform a été légèrement supérieur à 806 millions, soit 0,7 % de plus qu’au cours du 2è trimestre 2016.

• La Belgique reste nettement en tête du classement mondial pour l’adoption du protocole IPv6, 39 % de ses connexions à Akamai s’effectuant par IPv6, soit 3,3 % de plus qu’au trimestre précédent.

• Cinq autres pays européens figurent dans le classement mondial des 10 pays ou régions affichant la plus forte adoption du protocole IPv6 : la Grèce (2e), l’Allemagne (3e), la Suisse (5e), le Portugal (8e) et l’Estonie (9e). Alors que la Grèce (0,3 %) et la Suisse (2,6 %) ont enregistré un léger recul, d’un trimestre à l’autre, le Portugal a, quant à lui, connu le plus important recul observé dans le classement des 10 pays ou régions, avec 13 %. Par ailleurs, la France, qui était classée à la dernière position au 2è trimestre avec 11% des connexions vers Akamai réalisées en IPv6, n’apparaît plus dans le TOP 10 ce trimestre.

• Les fournisseurs de câble et de téléphonie mobile ont continué de générer le plus grand nombre de requêtes IPv6. En Europe, Sky Broadband (Royaume-Uni), TELENET (Belgique) et Belgacom Skynet (Belgique) occupent les premières places avec respectivement 58 %, 56 % et 33 % de leurs requêtes vers Akamai adressées en IPv6 dans leurs pays.

Connectivité mobile : le Royaume-Uni présente la vitesse moyenne de connexion mobile la plus élevée

• Au cours du 3è trimestre 2016, le Royaume-Uni a conservé la vitesse moyenne de connexion mobile la plus rapide avec 23,7 Mbit/s, suivi par la Belgique avec 19,3 Mbit/s.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants