Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le rapport « État des lieux d’Internet du 2ème trimestre 2016 » d’Akamai indique une hausse annuelle de 14 % de la vitesse moyenne de connexion à l’échelle mondiale

septembre 2016 par Akamai

Akamai Technologies, In publie son rapport « État des lieux d’Internet du 2ème trimestre 2016 ». À partir de données recueillies par l’Akamai Intelligent Platform™, ce rapport présente des statistiques clés à l’échelle mondiale : vitesses de connexion, indicateurs d’adoption du haut débit, interruptions importantes du service Internet, taux d’épuisement des adresses IPv4 et migration vers le protocole IPv6.

Des données et des graphiques extraits du rapport « État des lieux d’Internet du 2ème trimestre 2016 » sont également disponibles sur le site Web État des lieux d’Internet d’Akamai et sur l’application mobile iOS et Android du même nom. La Communauté Akamai organise par ailleurs des discussions relatives à ce rapport.

« L’augmentation constante de la vitesse moyenne de connexion est une tendance rassurante à l’heure où les e-commerçants se préparent pour les fêtes de fin d’année », se réjouit David Belson, rédacteur du rapport « État des lieux d’Internet » d’Akamai. « Toutefois, de récentes interruptions d’Internet causées, notamment, par des coupures ordonnées par le gouvernement ou par un singe provoquant à lui seul une panne d’électricité de grande envergure, nous rappellent que de nombreux facteurs peuvent affecter l’accès à Internet et son utilisation, alors que nous avons souvent tendance à considérer le Web comme infaillible. »

Le panorama européen des faits marquants du rapport d’Akamai « État des lieux d’Internet du 2ème trimestre 2016 » :

Vitesses de connexion et maximales de connexion : la tendance haussière s’est maintenue dans les pays européens
• La vitesse moyenne de connexion d’une année sur l’autre a augmenté au 2ème trimestre pour tous les pays européens, à l’exception de l’Irlande, qui a connu un recul de 18 % à 13,9 Mbit/s. La Norvège (20,1 Mbit/s) et la Croatie (7,7 Mbit/s) sont les pays qui ont connu la plus forte augmentation de leur vitesse de connexion, à raison de 55 % chacun, tandis que le Pays-Bas (17 Mbit/s) a enregistré la plus faible progression annuelle, celle-ci plafonnant à 8,7 %
• La Norvège a conservé son statut de leader des pays européens au 2ème trimestre 2016, malgré un recul de 5,8 % de sa vitesse moyenne de connexion d’un trimestre à l’autre, avec 20,1 Mbit/s.
• La vitesse moyenne de connexion à l’échelle mondiale a baissé de 2,3 % par rapport au 1er trimestre 2016 pour atteindre 6,1 Mbit/s, soit une hausse de 14 % d’une année sur l’autre.
• La vitesse maximale moyenne de connexion à l’échelle mondiale a augmenté de 3,7 % pour atteindre 36 Mbit/s au cours du 2ème trimestre, ce qui représente une augmentation de 2,5 % d’une année sur l’autre.
• La Roumanie arrive encore une fois en tête du classement, avec une hausse trimestrielle de 2,2 % à 84,2 Mbit/s. Au 2ème trimestre, la vitesse maximale moyenne de connexion a été supérieure ou égale à 50 Mbit/s pour 26 pays européens.
• D’une année sur l’autre, une tendance haussière globale a été observée pour tous les pays d’Europe étudiés, avec des augmentations comprises entre 59 % pour la Croatie (41,2 Mbit/s) et 1,3 % pour l’Irlande (59,5 Mbit/s).

Connectivité haut débit : la Norvège et le Danemark, champions de l’adoption du débit de 25 Mbit/s d’année en année
• L’adoption mondiale du débit de 10 Mbit/s a augmenté de 0,7 % d’un trimestre à l’autre, tandis que l’adoption des débits de 15 et 25 Mbit/s a reculé, de respectivement 0,8 % et 2,1 %.
• Malgré une baisse trimestrielle de 5 %, la Suisse a conservé sa 1ère place parmi les pays européens étudiés, avec un taux d’adoption du débit de 10 Mbit/s, de 65%. Tous les pays européens ont enregistré des tendances à la hausse d’une année sur l’autre, avec notamment la Croatie, Chypre et l’Italie, dont les taux d’adoption ont plus que doublé, pour atteindre respectivement 381 %, 202 % et 111 %.
• Une fois encore, c’est la Norvège qui a le plus largement adopté le haut débit de 15 Mbit/s, avec 48 % de ses adresses IPv4, connectées à Akamai, ayant atteint ou dépassé le seuil de vitesse de connexion moyenne. Neuf pays européens ont observé des taux d’adoption en hausse, avec des augmentations trimestrielles allant de 14 % en Italie à 0,4 % au Royaume-Uni. L’adoption du débit de 15 Mbit/s a connu une augmentation annuelle dans tous les pays européens.
• Au 2ème trimestre, les pays européens dominent à nouveau le classement mondial des 10 pays ou régions dans lesquels l’adoption du débit de 25 Mbit/s est la meilleure. Parmi eux : la Norvège (2e), la Suède (4e), la Lettonie (5e), la Suisse (6e), la Finlande (7e) et le Danemark (10e). Par ailleurs, la Norvège et le Danemark ont connu une augmentation annuelle impressionnante, avec des taux de croissance respectifs de 172 % et 133 %.

IPv4 et IPv6 : la Belgique connaît, une nouvelle fois, la plus forte adoption mondiale du protocole IPv6
• Le nombre d’adresses IPv4 uniques se connectant à l’Akamai Intelligent Platform a été légèrement supérieur à 800 millions, soit 1 % de moins qu’au cours du 1er trimestre 2016.
• La Belgique reste nettement en tête du classement mondial pour l’adoption du protocole IPv6, avec 38 % de ses connexions à Akamai s’effectuant par IPv6, soit 5,1 % de plus qu’au trimestre précédent.
• Six autres pays européens sont apparus dans le classement mondial des 10 pays ou régions constatant la plus forte adoption du protocole IPv6 : la Grèce (2e), l’Allemagne (3e), la Suisse (4e), le Portugal (6e), l’Estonie (8e) et la France (10e). Le Portugal a été le seul pays de ce classement mondial à observer une baisse trimestrielle, enregistrant un recul de 8,6 % par rapport au 1er trimestre. À l’inverse, la France a connu une augmentation trimestrielle impressionnante de 20 %.
• Les fournisseurs de câble et de téléphonie mobile ont continué de générer le plus grand nombre de requêtes IPv6. En tête du classement européen, Sky Broadband, TELENET et Kabel Deutschland ont vu respectivement 56 %, 54 % et 52 % de leurs requêtes vers Akamai adressées en IPv6 dans leurs pays.

Connectivité mobile : le Royaume-Uni présente la vitesse moyenne de connexion mobile la plus élevée

Au cours du 2ème trimestre 2016, le Royaume-Uni a une fois encore conservé la vitesse moyenne de connexion mobile la plus rapide avec23,1 Mbit/s (contre 27,9 Mbit/s au 1er trimestre), suivi de près par la Belgique avec 21,1 Mbit/s (contre 19,4 Mbit/s au 1er trimestre).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants