Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le rapport Akamai « État des lieux de l’Internet du 1er trimestre 2016 » indique une hausse des vitesses de connexion et de l’adoption du haut débit

juin 2016 par Akamai

Akamai Technologies, Inc. publie son rapport « Etat des lieux de l’Internet du 1er trimestre 2016 ». À partir de données recueillies par l’Akamai Intelligent Platform™, ce rapport présente des statistiques clés à l’échelle mondiale : vitesses de connexion, indicateurs d’adoption du haut débit, interruptions importantes du service Internet, taux d’épuisement des adresses IPv4 et migration vers le protocole IPv6.

Des données et des graphiques extraits du rapport « État des lieux d’Internet au premier trimestre 2016 », sont également disponibles sur le site web Etats des lieux de l’internet d’Akamai et sur l’application mobile iOS et Android. La Communauté Akamai organise par ailleurs des discussions relatives à ce rapport État des lieux d’Internet.

« Cet été, les événements majeurs sportifs, comme les Jeux Olympiques au Brésil, occuperont une place prépondérante. Cette année, nous attendons plus de spectateurs en ligne que jamais », explique David Belson, rédacteur du rapport État des lieux d’Internet. « Les vitesses de connexion, à l’échelle mondiale,ont plus que doublé depuis l’été 2012, ce qui favorise la diffusion de vidéos de meilleure qualité pour un public plus important, depuis encore plus de plateformes et de terminaux connectés. »

Le panorama européen des faits marquants du rapport d’Akamai « État des lieux d’Internet au 1er trimestre 2016 » :

Vitesses moyennes et maximales de connexion : la tendance haussière s’est maintenue dans les pays européens

• La vitesse moyenne de connexion à l’échelle mondiale a augmenté de 12 % par rapport au 4ème trimestre 2015 pour atteindre 6,3 Mbit/s, ce qui représente une augmentation de 23 % d’une année sur l’autre.

• La Corée du Sud a enregistré la vitesse moyenne de connexion la plus élevée avec 29 Mbit/s, suivie par la Norvège (21,3 Mbit/s) et la Suède (20,6 Mbit/s). Cinq autres pays européens figurent dans le classement des 10 pays ou régions dans lesquels la vitesse moyenne de connexion est la meilleure : la Suisse (18,7 Mbit/s), la Lettonie (18,3 Mbit/s), les Pays-Bas (17,9 Mbit/s), la République tchèque (17,8 Mbit/s) et la Finlande (17,7 Mbit/s).

• D’une année sur l’autre, les vitesses moyennes de connexion ont augmenté dans tous les pays européens, à l’exception de l’Irlande, qui a connu un recul de 14 % avec 14,4 Mbit/s. Tous les autres pays ont, pour leur part, connu une croissance annuelle à deux chiffres, la plus impressionnante revenant encore une fois à la Norvège qui connaît une hausse de 68 %.

• La vitesse maximale moyenne de connexion à l’échelle mondiale a augmenté de 6,8 % pour atteindre 34,7 Mbit/s au cours du 1er trimestre, ce qui représente une augmentation de 14 % d’une année sur l’autre.

• En Europe, c’est la Roumanie qui figure une nouvelle fois en tête du classement en termes de vitesse maximale moyenne de connexion, avec une hausse trimestrielle de 12 % à 82,4 Mbit/s. Les pays européens ont en général connu une évolution positive au cours du 1er trimestre, à quelques rares exceptions près. L’Irlande a connu la hausse la plus modeste (2,7 %), tandis que la Norvège a enregistré la plus forte croissance (47 %).

• Au total, la vitesse maximale moyenne de connexion a atteint au moins 50 Mbit/s pour 25 des 31 pays européens étudiés.

Connectivité haut débit : les pays européens, champions de l’adoption du débit de 25 Mbit/s

• L’adoption mondiale des débits de 10 Mbit/s, 15 Mbit/s et 25 Mbit/s a connu une augmentation significative au cours du 1er trimestre 2016, avec des taux de croissance respectifs de 10 %, 14 % et 19 %.

• Pendant le 1er trimestre, le pourcentage mondial d’adresses IP uniques connectées à Akamai à au moins 4 Mbit/s en Europe a été particulièrement important à Malte et en Bulgarie, avec un taux d’adoption à 97 %.

• Avec un taux d’adoption de 68%, la Suisse a détrôné les Pays-Bas en termes d’adoption du haut débit d’au-moins 10 Mbit/s, prenant ainsi la 1ère place des pays européens au 1er trimestre 2016. Au cours du 1er trimestre, les taux d’adoption sont à la hausse dans les 31 pays européens examinés. En outre, ce taux a plus que doublé dans 4 pays par rapport au 1er trimestre 2015, les hausses les plus marquantes revenant à Chypre et à la Croatie qui ont connu respectivement une croissance trimestrielle de 297 % et 274 %.

• En Europe, c’est la Norvège qui a le plus largement adopté le haut débit d’au-moins 15 Mbit/s, avec 50 % de ses adresses IPv4 se connectant à Akamai, soit 12 % de plus qu’au 4ème trimestre 2015. D’une année sur l’autre, tous les pays européens examinés ont connu une hausse significative, en particulier la Croatie qui affiche une croissance impressionnante de 233 % par rapport au 1er trimestre 2015. • Les pays européens dominent à nouveau le classement mondial des 10 pays ou régions dans lesquels l’adoption du débit de 25 Mbit/s est la meilleure. Parmi eux : la Norvège (2e), la Suède (3e), la Lettonie (5e), la Finlande (7e), la Suisse (8e), le Danemark (9e) et les Pays-Bas (10e). De plus, la Norvège et le Danemark ont connu une augmentation significative d’une année sur l’autre, avec des taux de croissance respectifs de 186 % et 170 %.

IPv4 et IPv6 : la Belgique encore en tête du classement mondial pour l’adoption du protocole IPv6

• Le nombre d’adresses IPv4 uniques mondiales se connectant à l’Akamai Intelligent Platform a diminué de 0,2 % pour atteindre 808 millions. A l’opposé, la France, 7ème du classement des 10 meilleurs pays ou régions dans ce domaine, affiche la plus forte hausse d’un trimestre à l’autre avec un taux de croissance observée de 2,5 %.

• La Belgique reste clairement en tête du classement mondial pour l’adoption du protocole IPv6, avec 36 % des requêtes de contenu envoyées par IPv6, soit 3,1 % de moins qu’au trimestre précédent. Cinq autres pays européens sont apparus dans le classement : la Grèce (2e), la Suisse (3e), l’Allemagne (4e), le Portugal (5e). Après avoir connu une hausse fulgurante de 113 % au cours du trimestre précédent, la France (9e) connaît un recul de 12 % en matière de taux d’adoption du protocole IPv6 au cours du 1er trimestre 2016.

Connectivité mobile : le Royaume-Uni présente la vitesse moyenne de connexion mobile la plus élevée

• Au cours du 1er trimestre 2016, le Royaume-Uni a conservé la vitesse moyenne de connexion mobile la plus rapide du monde avec 27,9 Mbit/s. Il est suivi par la Belgique avec 19,4 Mbit/s, soit 70 % de la vitesse observée au Royaume-Uni.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants