Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le prochain Pegasus sera-t-il européen ?

juillet 2021 par Jean-Noël de Galzain, CEO et fondateur de Wallix et président d’Hexatrust

Alors que l’affaire Pegasus, le logiciel espion israélien, n’en finit plus de défrayer la chronique, les dernières révélations mettent en lumière l’utilisation de ses fonctionnalités par des régimes autoritaires dans des missions de surveillance, voire de neutralisation, de personnalités jugées gênantes pour les régimes (journalistes, dissidents, ou même princesses dubaïotes…) ; montrant que le contrôle de la vente de chaque logiciel, qui nécessite supposément l’approbation du Ministère israélien de la Défense, n’a pas empêché les dérives. Cette affaire internationale interroge sur la responsabilité des créateurs de technologie.

« Au-delà de la légitime inquiétude autour de ces révélations, l’affaire Pegasus doit aussi nous interroger sur notre propre écosystème tech en France et en Europe. Comment éviter que de telles innovations soient mises au service de régimes antidémocratiques ? » s’interroge Jean-Noël de Galzain, CEO et fondateur de Wallix et président d’Hexatrust, groupement d’entreprises en cybersécurité.

« Nous ne pouvons aujourd’hui ignorer l’impact des outils technologiques sur les sociétés. Il est dans l’intérêt supérieur des entreprises de réfléchir à leur RNE (Responsabilité Numérique des Entreprises) pour répondre aux préoccupations de tous.

Le numérique, qu’il soit pour des usages professionnels ou personnels, doit être éthique et responsable afin de vivre une transformation numérique sociétale sécurisée et respectueuse des libertés individuelles. Confidentialité, respect de la vie privée… La protection des données personnelles doit aujourd’hui devenir la norme et le contrôle de chacun sur celles-ci un droit. Il est encore temps aujourd’hui de choisir la société de demain et d’utiliser les richesses de la technologie pour l’améliorer. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants