Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le dilemme numérique du responsable informatique

mai 2022 par François Benhamou, Directeur Général France et Belux, Micro Focus

Les héros de science-fiction ont tous une mission similaire : protéger les individus dans le paysage des nouvelles technologies, tout en essayant d’améliorer la société. De la même manière, les DSI doivent guider leur organisation vers de nouvelles opportunités technologiques, sans perturber ce qui a fait leur succès jusqu’à présent.

Se concentrer sur l’air du temps

La mission du DSI d’aujourd’hui est de bâtir un monde faisant la part belle à la technologie. Ces deux dernières années ont bouleversé des secteurs professionnels entiers. D’innombrables organisations, ainsi que leur stratégie IT, ont connu des changements sans précédent. Dans ce contexte, c’est sur le numérique essentiellement que repose la nouvelle épine dorsale du commerce.

Cette évolution s’accompagne d’un risque accru et d’un impact plus important en cas d’échec, dans un contexte où l’on observe une litanie croissante de crashs, cyberattaques et autres maux dont souffre le monde informatique.

Ainsi, notre DSI assiégé, loin de voyager vers un avenir visionnaire, est embourbé dans la mécanique du « ici » et du « comment ». Il doit rétablir le bon sens opérationnel face à une pression croissante, un trafic plus important, un personnel géographiquement dispersé, des chaînes d’approvisionnement perturbées et une cybermenace constante.

La transformation numérique figure en tête de liste des objectifs et des préoccupations des organisations depuis plusieurs années. Pour beaucoup, il s’agit d’un programme fondamental de changement technologique pour étayer un changement commercial important. Cette exigence de changement nécessite souvent des investissements. IDC prévoit que les dépenses en solutions dans le domaine de la transformation numérique vont se poursuivre à un rythme soutenu, devant atteindre 6,8 milliards de dollars d’ici à 2023, avec un taux de croissance annuel de 15,5 %.

Le dilemme numérique

Mais ces investissements majeurs comportent des risques commerciaux importants. Les entreprises dont les systèmes et les processus semblent incompatibles avec la croissance rapide, l’amélioration de l’expérience client ou l’évolution accélérée des modèles commerciaux du nouveau monde, hésitent à s’engager dans ce qui pourrait perturber le flux de travail quotidien, tant qu’elles ne sont pas assurées du résultat.

Les responsables informatiques doivent alors continuer à investir dans la transformation numérique, mais le succès est plus impératif que jamais, tout comme l’exigence essentielle de ne pas compromettre les opérations déjà soumises à des contraintes importantes. Ils doivent assurer autant le présent que l’avenir.

C’est en aidant les organisations à gérer simultanément le paysage opérationnel existant et les exigences technologiques du futur proche que les responsables informatiques résoudront leur « dilemme numérique ». Ils pourront ensuite gouverner et transformer leur entreprise en simultané, ce qui est essentiel pour une transformation numérique réussie.

La transformation numérique, objet de priorités variables

Les équipes informatiques de toute taille se préoccupent de fournir des services aussi rapidement que possible, de diriger efficacement les opérations, d’exploiter et d’apprendre à partir des données qu’elles détiennent. Elles doivent faire tout cela avec des niveaux de sécurité et de gouvernance appropriés. Dans chaque cas, l’exigence est double, à la fois pour aujourd’hui, mais aussi pour tenir compte des besoins métiers de demain.

Du point de vue de la livraison d’applications, les organisations informatiques doivent tirer parti des pratiques Agile et DevOps dans tous leurs environnements, du mainframe au cloud, pour répondre aux exigences actuelles en matière de vitesse de livraison. En outre, leur but est de permettre à leur organisation de se transformer en combinant les principes de la chaîne de valeur et l’échelle de l’entreprise pour rendre le modèle de digital factory plus intelligent et plus efficace.

En termes d’opérations informatiques, les organisations souhaitent simplifier la complexité de l’exécution d’une combinaison de services traditionnels et cloud en adoptant une approche de digital factory. Avec une plateforme unifiée et modernisée pour les opérations informatiques, elles peuvent intégrer ou remplacer des outils incompatibles collectés au fil des décennies, libérant ainsi des ressources et accélérant la transformation.

Pour la sécurité informatique, il est devenu impératif de protéger ce qui compte le plus en détectant les acteurs malveillants, en réagissant aux menaces avancées et en récupérant après une attaque. À l’avenir, les analyses de sécurité pour les environnements hybrides accompagneront leur entreprise à se transformer.

Enfin, les responsables informatiques cherchent à unifier leur analytique sans déplacer leurs données vers un endroit unique, afin de pouvoir travailler plus efficacement. Alors qu’ils transforment leur organisation pour se développer, ils doivent s’assurer qu’ils sont en mesure de prendre en charge plus d’utilisateurs et de plus grands volumes de données avec les meilleures performances à grande échelle pour des informations prédictives précises et exploitables.

Les exigences énumérées ci-dessus s’appliquent à tout secteur et zone géographique et représentent aujourd’hui des besoins réels. Des solutions qui répondent au dilemme numérique existent et permettent aux organisations de continuer à travailler aujourd’hui et se transformer pour demain.

La plupart des DSI sont bien conscients que le voyage vers un meilleur avenir ne se termine jamais vraiment et des jalons importants marqueront la progression de leur odyssée. De même, la plupart des grandes histoires mélangent un voyage vers un avenir inconnu avec un clin d’œil à l’héritage du succès passé. S’attaquer aux problèmes critiques aujourd’hui avec le même élan vers l’avant pour atteindre l’objectif de demain reste une vérité pragmatique.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants