Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le datacenter : entre science-fiction et réalité ?

juillet 2020 par Kingston Technology

Les datacenters jouent un rôle important dans la vie quotidienne, mais ils se sont aussi pleinement intégrés dans la culture populaire. Il y a d’ailleurs quelques exemples cinématographiques emblématiques très parlant dans lesquels ils sont référencés, de l’Odyssée de l’espace 2001 à I robot, en passant par Die hard. L’arrivée du Big Data, et par conséquent des datacenters qui stockent et protègent les données ont changé d’une certaine manière de nombreux aspects de la vie courante : du travail, aux relations interpersonnelles, aux achats, à la santé ou encore la gestion des urgences. Les datacenters répartis aux quatre coins du monde se sont ainsi fait une place d’honneur dans la culture populaire : dans un passé plus ou moins récent, de nombreux écrivains, scénaristes et réalisateurs ont compris l’importance croissante qu’ils allaient progressivement prendre, et n’ont pas manqué de les utiliser comme une source d’inspiration.

En cette période estivale où les cinémas en plein air commencent à revoir le jour et où la population à plus de temps à consacrer aux divertissements, Kingston Technology, leader mondial des solutions et produits de technologie de stockage, a compilé une liste de 3 films emblématiques où les données sont parties prenantes de l’intrigue :

2001 Odyssée de l’espace (1968)

En ce qui concerne la technologie au cinéma, le chef-d’œuvre de Stanley Kubrick, très précurseur sur le sujet, ne peut manquer d’être mentionné. Le supercalculateur de bord du vaisseau spatial Discovery, HAL 9000, alimenté par l’intelligence artificielle, se rebelle après que deux astronautes aient tenté de le contourner et la seule façon de l’arrêter est de démanteler son « cerveau » qui stocke les données nécessaires pour alimenter l’intelligence artificielle.

Die Hard - Vivre ou mourir (2007)

Dans cet épisode de la série, le détective John McClane doit faire face au cyber-terrorisme en luttant contre une organisation russe qui a piraté des infrastructures vitales pour le pays. Dans ce scénario, le hacker Warlock a une sorte de datacenter "fait maison" dans son sous-sol et, de plus, le film parle de SSD cryptés pour protéger des informations sensibles, cruciales pour la protection de la nation (stockées à tort dans un seul datacenter de sauvegarde).

I Robot (2004)

Dans le film I Robot, VIKI le superordinateur récupère et stock de grandes quantités de données afin de créer une ville plus sécurisée. Au fur et à mesure, les outils analytiques de VIKI tirent une conclusion selon laquelle les humains doivent être contrôlés par les robots ou exterminés. Le principal problème de ce superordinateur est son objectif mal défini au moment de sa création, lui permettant ainsi de dévier de son but initial.

"L’imagination et la fantaisie s’inspirent toujours de la réalité. Aujourd’hui, les datacenters jouent un rôle concret et crucial pour les entreprises ainsi que pour la vie quotidienne des gens. C’est pourquoi il est crucial qu’ils maintiennent les meilleures performances, 24 heures sur 24, 365 jours par an, malgré la quantité toujours croissante de données et d’informations à traiter et stocker", déclare Laurent Sirgy, directeur SEMEA chez Kingston Technology. "Kingston soutient les datacenters en concevant des SSD garantissant des performances constantes et une haute qualité. Nous nous sommes toujours engagés à fournir des réponses et des solutions technologiques aux nouveaux besoins clés qui motivent la transformation des datacenters. Nous continuerons à suivre cette voie en garantissant une valeur ajoutée et une fiabilité de nos produits grâce à nos trente ans d’expérience".




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants