Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le classement des entreprises françaises qui utilisent le plus de solutions françaises pointes les grands comptes qui soutiennent les PME de cybersécurité françaises

septembre 2023 par Marc Jacob

A l’occasion de la 9ème édition des Universités d’été de la cyber et du cloud de confiance Jean-Noël de Galzain président d’Hexatrust en partenariat avec la FFCYBER représentée par son Président David Ofer, Guillaume Tessier directeur du Forum InCyber et Louis Fleuret, Directeur-adjoint de la Mission French Tech ont présenté les résultat du premier présenté le classement des entreprises françaises qui utilisent le plus de solutions françaises.

La méthodologie de cette étude est basée sur 25 entreprises françaises qui ont données les noms de leur clients français. Ces entreprises achètent ces produits car elles ont besoin de solutions opérationnelles, compétitives et compétitives. Par contre, les obstacles rencontrés sont la scalabilité, la diffusion à l’international... la connaissance par les startups des intégrateurs, des distributeurs... et de toute la chaîne de distribution est assez faible. Pour Guillaume Tissier les grandes entreprises sont sensibilisées par les problèmes de souveraineté.

Louis Fleuret explique que « Je choisi la Fench Tech » permet via des financements publics de soutenir les startups via des aides pour que les grands groupes achètent de Produits de startup. Environ 350 entreprises de toutes tailles ont signé un engagement d’achat à des startup pour doubler leur commande. Ainsi, le baromètre dévoilé aujourd’hui est intéressant.

Guillaume Tessier rappelle qu’InCyber a fondé avec l’aide d’Hexatrust InCyber au Canada qui est un salon de cyber sécurité. Pour lui cet événement est un exemple pratique d’aide à l’export.

Enfin Jean-Noël de Galzain remarque que les levée de fond sur plus facile et plus importante aujourd’hui que il y a quelques années. Il faut que les intégrateurs soit au côté des startup afin de les aider à exporter


Articles connexes:

Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants