Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le GICAN présente l’édition 2018 de sa brochure « Sûreté, Sécurité, Environnement Maritimes »

octobre 2018 par Marc Jacob

À l’occasion du salon Euronaval, le Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) présente l’édition 2018 de sa brochure « Sûreté, sécurité, environnement maritimes » (SSEM), afin de promouvoir l’offre de l’industrie navale française en matière de sûreté et de sécurité maritimes – grands groupes, ETI et PME – dans ces domaines stratégiques.

Les grands enjeux stratégiques des États se concentrent désormais de plus en plus en mer et leurs besoins en équipements navals pour mener à bien leurs missions évoluent. Face à ces problématiques nouvelles, l’industrie navale française présente une offre de sûreté et de sécurité maritime d’excellence, couvrant l’ensemble des besoins des États afin de :
• Sécuriser le trafic maritime ;
• Surveiller les navires ;
• Sécuriser les énergies marines renouvelables ;
• Explorer les grands fonds, protéger les ressources minérales et halieutiques ;
• Protéger les zones maritimes stratégiques.

Présentée le mercredi 24 octobre 2018, sous l’égide du Secrétariat Général de la Mer, la brochure « Sûreté, sécurité, environnement maritimes » réunit ainsi 31 entreprises françaises (grands groupes, ETI et PME) développant des technologies permettant aux États de protéger et sécuriser leurs espaces maritimes et leurs ressources naturelles. La brochure marque la volonté des industriels du naval membres du GICAN de se constituer en « équipe France » afin de renforcer l’offre française à l’international. La brochure, bilingue (français/anglais), sera distribuée sur les salons nationaux et les pavillons France à l’international.

Vincent BOUVIER, Secrétaire Général de la Mer, déclare dans son éditorial : « notre pays est riche d’un véritable savoir-faire maritime : la qualité de la recherche française, les compétences de ses filières industrielles, la réputation de son pavillon, sont reconnues dans le monde entier. Passer de l’évocation de ces atouts à la construction d’une vraie filière maritime, soutenue et structurée, est l’une des priorités du Secrétariat Général de la Mer. La sûreté et la sécurité maritimes participent de cette priorité ».

François LAMBERT, Délégué général du GICAN, déclare : « les entreprises françaises de l’industrie navale, fédérées par le GICAN, élargissent ensemble leurs ambitions pour permettre à l’action de l’État en mer de se renforcer. Cette brochure met en lumière le savoir-faire et l’expertise des entreprises à l’international, et formule une offre unifiée pour « l’équipe France » à l’export ».


A propos du GICAN, Groupement des Industries de Construction et Activités Navales
Le GICAN, syndicat professionnel, fédère plus de 180 industriels de la filière navale et maritime française. Il réunit les chantiers navals, systémiers, équipementiers, sous-traitants, sociétés d’ingénierie, architectes navals et toutes les entreprises qui concourent à la construction navale civile et à ses équipements, à la construction navale de défense, de sûreté et de sécurité maritime, aux énergies renouvelables, à la valorisation et à la protection des océans et aux infrastructures côtières et portuaires. L’industrie navale française représente 42 000 emplois directs, 550 entreprises et 9.5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Elle est la deuxième industrie du secteur en Europe et la sixième dans le monde.

Dans un contexte de maritimisation de l’économie mondiale, l’ambition du GICAN est de favoriser le développement de l’industrie navale française et de promouvoir son expertise technologique et industrielle, afin de lui permettre de jouer un rôle de premier plan dans la valorisation, la sécurisation et la protection des espaces maritimes, aéro-maritimes, sous-marins et côtiers.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants