Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Laurent Delaporte, Président d’Akerva : les entreprises doivent opter pour une stratégie de cybersécurité à 360°

janvier 2017 par Marc Jacob

Akerva annoncera lors de l’édition 2017 du FIC, ses nouveaux services en matière d’audit et de test de sécurité, mais aussi sa plateforme E-Learning Cybersécurité ainsi que son Centre Cyberdéfense. Pour Laurent Delaporte, Président d’Akerva, les entreprises doivent opter pour une stratégie de cybersécurité à 360°.

Global Security Mag : Quel est l’objectif de votre participation au Forum International de la Cybersécurité 2017 (FIC) ?

Laurent Delaporte : Le FIC est l’un des rendez-vous incontournables des acteurs de la cybersécurité en France, l’opportunité pour nous de pouvoir partager et échanger avec nos clients sur les enjeux liés à la protection de leurs données sensibles.

Cette année sera également l’occasion pour nous de présenter nos nouveaux services. Notamment nos programmes de formations & certifications, notre plateforme E-Learning Cybersécurité ainsi que le lancement du Centre de Cyberdéfense Akerva.
Nous mettrons aussi en lumière nos services phares comme les audits & tests d’intrusion, qui sont largement plébiscités par nos clients.

GS Mag : Quelles sont les solutions de cybersécurité indispensables pour une administration ou une entreprise ?

Laurent Delaporte : Avec des données toujours plus nombreuses et exposées, il est aujourd’hui essentiel pour les entreprises et les administrations d’opter pour une stratégie de cybersécurité à 360°.
C’est dans cet esprit que nous avons bâti notre offre : nous proposons une gamme complète de services afin de couvrir toutes les problématiques liées à la gestion des risques et à la protection des données les plus sensibles de nos clients.
La veille sécurité est un élément clé de notre stratégie : connaître les stratégies des attaquants pour mieux s’en protéger.
C’est dans cette optique que nous avons récemment complété notre offre avec des services de formations et de E-learning : il est aujourd’hui impératif de former et sensibiliser ses équipes de façon régulière afin de maintenir un niveau de vigilance élevé auprès de l’ensemble des acteurs de l’entreprise.

GS Mag : Quelles sont les principales préoccupations de vos clients ?

Laurent Delaporte : Tout d’abord il s’agit pour les entreprises de pouvoir mettre en œuvre des solutions de sécurité adaptées à leurs challenges, leur business et surtout à leur niveau de criticité.
Nos clients sont conscients du fait que plus le niveau de sécurité est élevé plus les contraintes sur leur métier sont importantes.
Le challenge qu’il nous faut relever en permanence consiste à garantir la meilleure sécurité possible avec un impact minimum sur le business et sur l’expérience utilisateur.
Il est essentiel de penser long-terme en anticipant les évolutions et les mutations futures du Système d’Information. C’est pour cela que nous accompagnons nos clients dans le temps en les aidant à intégrer la cybersécurité au cœur de leur stratégie et de leurs opérations.

GS Mag : Selon vous, comment la menace va-t-elle évoluer en 2017 ?

Laurent Delaporte : Des cyber-menaces toujours plus nombreuses, toujours plus sophistiquées et toujours plus massives sont les défis permanents que vont devoir relever nos clients et nous allons devoir les relever avec eux.

La cyber-guerre économique, diplomatique et politique est maintenant une réalité, l’ensemble des entreprises et des administrations en a pleinement conscience. Les états entre eux n’en sont plus aux non-dits mais bel et bien à une guerre ouverte avec des réponses dites proportionnées aux attaques qu’elles subissent.

L’autre menace qui pèse sur nous en 2017 fait aujourd’hui la une de tous les journaux et se résume en trois lettres : IOT.
En effet, la course est maintenant lancée. Restés longtemps dans les cartons, ces fameux objets connectés envahissent maintenant notre quotidien, le quotidien des entreprises, des industriels et des administrations. Disposant de niveaux de sécurité parfois très aléatoires, ils offrent ainsi des milliards de nouvelles portes d’entrée potentielles aux hackers.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Laurent Delaporte : Comme dit Donald Trump : « Utiliser le courrier papier pour communiquer, c’est plus sûr ! » Plus sérieusement, le message pourrait se résumer en une phrase : soyez convaincu que vous êtes, ou vous serez un jour la cible. Eduquez alors vos collaborateurs aux bonnes pratiques, mettez en œuvre un niveau de protection à la hauteur de votre criticité et de votre environnement normatif, adoptez une surveillance 24/7/365 de votre SI, adhérez à une cellule de veille et mettez à jour en permanence vos équipements et vos bonnes pratiques. La sécurité a un prix élevé qui reste néanmoins très largement inférieur aux conséquences potentielles d’une cyberattaque.

Pour en savoir plus sur l’excellence de nos prestations et découvrir pourquoi les plus grandes entreprises françaises nous font confiance, rejoignez-nous sur le Pôle d’Excellence Cyber (Pavillon B20) les 24 et 25 janvier pour la 9ième édition du FIC.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants